Accueil / Actualités / Bordeaux : un avion retardé volontairement par une alerte à la bombe

Bordeaux : un avion retardé volontairement par une alerte à la bombe

À Bordeaux, il a volontairement retardé un avion en effectuant une alerte à la bombe de peur que son amie ne puisse pas le rater.

Avion
Avion / Crédit Photo : Pixabay – gustavmelin0

Alors que la France est menacée par des attentats depuis plusieurs mois, un homme n’a pas hésité à effectuer une mauvaise blague pour que son amie puisse tout de même prendre son avion. Le stratagème était tordu et surtout il a déclenché des mesures de sécurité, car l’aéroport de la ville de Bordeaux a été fouillé avec rigueur. Rapidement, les forces de l’ordre se sont tournées du côté de la personne à l’origine de l’appel et ils ont constaté qu’il s’agissait d’une fausse dénonciation.

Retarder un avion en dénonçant une fausse alerte à la bombe

L’homme a donc été identifié, interpellé et il bénéficie d’une comparution prochaine au tribunal de Bordeaux. En ce qui concerne les faits, ils ont commencé dans la matinée de samedi, un homme et une amie se retrouvent dans des embouteillages et l’avion n’attendra pas. De ce fait, l’homme qui se trouve en Gironde décide de retarder le décollage pour que cette personne ne puisse pas rater l’avion. Il joint l’aéroport de Mérignac et signale qu’une bombe est présente. Au vu de la menace qui pèse sur la France et de la mise en place du plan Vigipirate, l’information a été prise au sérieux.

Une fausse alerte à la bombe à Bordeaux pourrait lui coûter cher

Alors que l’alerte a été donnée à 7h30, les personnes compétentes ont tenté de trouver la fameuse bombe selon une information de Sud-Ouest Dimanche. L’homme est domicilié à Créon et il a sans doute utilisé son propre téléphone pour joindre l’aéroport. Les forces de l’ordre n’ont donc pas eu de difficultés à l’identifier dans ces conditions. Il faut noter que la loi prévoit de lourdes sanctions en cas de fausse dénonciation. Par conséquent, le tribunal correction pourrait décider de prononcer une amende de 30 000 euros et une peine de prison de deux ans.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !