Accueil / Actualités / Bronchiolite : les urgences sont débordées dans plusieurs départements

Bronchiolite : les urgences sont débordées dans plusieurs départements

L’année se termine avec des températures printanières, une recrudescence de maladies respiratoires dont la bronchiolite entraîne dans certains hôpitaux une saturation importante des urgences et notamment au CHU de Toulouse qui enregistre à lui seul à quelques heures de 2016, une fréquentation plus impressionnante.

La bronchiolite affecte les bronchioles des nourrissons ou des très jeunes enfants, c’est une infection virale et dans la région Midi-Pyrénées, elle représenterait plus de 13% d’interventions médicales. Cette épidémie est particulièrement virulente dans le sud de la France. Pour ces fêtes de fin d’année, des pics sont attendus dans le nord et en Ile de France et en Languedoc Roussillon. Au CHU de Toulouse, le week-end dernier plus de 500 enfants ont été admis dans l’établissement de soins pour des pathologies diverses.

30% des bébés seraient la cible de la bronchiolite

Cette maladie qui peut se révéler très impressionnante panique les parents, mais heureusement c’est une pathologie qui reste dans la plupart des cas bénigne, des complications peuvent parfois survenir et une hospitalisation est alors nécessaire. Cette infection virale qui touche principalement les nourrissons est un virus hivernal de mi-octobre à la fin de l’hiver, le pic se situe généralement au mois de décembre, plus de 460.000 bébés en seraient atteints chaque année en France soit environ plus de 30%. La kinésithérapie n’est pas un traitement de la bronchiolite juste une aide symptomatique, elle consiste à désencombrer les bronches du nourrisson afin de le soulager, il n’existe pas pour l’instant aucun vaccin contre virus.

Une bronchiolite qui bouleverse les urgences de France

Consulter un médecin des les premiers symptômes peut éviter à l’enfant l’aggravation de la maladie, en cas de doute en ces périodes de fêtes où les médecins peuvent être absents, il ne faut pas hésiter à appeler le 15 (SAMU) ou le 112 depuis un portable, un médecin alors évaluera l’urgence de la situation.

Papa dormant avec son bébé, Pixabay

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !