Accueil / Actualités / Cabines de bronzage : vers une éventuelle interdiction en France

Cabines de bronzage : vers une éventuelle interdiction en France

Les cabines de bronzage sont-elles dangereuses pour notre santé ? Seront-elles un jour supprimées pour éviter le développement des cancers ?

Cabine de bronzage
Cabine de bronzage

Les cabines de bronzage sont déjà interdites en Australie et au Brésil. La France est en retard avec le bronzage artificiel. Depuis 2009, les UV sont classés comme « cancérogènes certains » a déclaré le centre international de recherche sur le cancer (CIRC), ce service dépend de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). L’interdiction serait la seule vraie solution pour lutter contre les cancers de la peau, le syndicat national des professionnels du bronzage (SNPBC) s’est refusé à tout commentaire. Les dermatologues pensent que « l’utilisation d’UV artificiels n’induisait aucun bénéfice pour la santé du sujet sain ». Sans l’interdire complètement, il faudrait plus de rigueur, plus d’encadrement.

Les cabines de bronzage dans le collimateur

Dans son numéro de février «  60 millions de consommateurs » a fait une demande claire. Il faut interdire les cabines de bronzage, le magazine dénonce « un laxisme coupable », il soulève également les prises de risque importantes que peuvent subir les utilisateurs, les UV artificiels sont responsables de plusieurs mélanomes particulièrement meurtriers. L’inVS a rappelé que 350 décès étaient causés par un mélanome et 76 décès sont liés chaque année directement aux UV artificiels et si rien n’est fait pour mieux contrôler les cabines de bronzage, on pourrait constater entre 500 et 2000 décès au cours des 30 prochaines années.

Les cabines de bronzage inquiètent

Une enquête très pertinente du magazine (60 millions de consommateurs) met en évidence que dans 50 centres dans des villes comme Lyon, Paris, Marseille, Lille, Strasbourg, des clientes mystères se présentent pour affiner leur enquête, la revue a déclaré que toutes les femmes qui désiraient profiter des UV artificiels présentaient des risques élevés, certaines étaient enceintes de 5 mois au moins. Rappelons, aussi que les peaux claires, les taches de rousseur, sont problématiques, car le risque est trop important. Chaque centre de bronzage devrait afficher à la vue de tous une notice clarifiant nettement les dangers éventuels que l’utilisateur peut contracter avec l’utilisation des UV, mais très rares sont ceux qui se conforment à la loi. Il  serait judicieux que dans un avenir très proche des mesures soient prises pour éviter la multiplication de cancers de la peau.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !