LOADING

Type to search

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

3 mois ago
Share

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins de 75 ans entre un membre de l’armée canadienne et une jeune femme britannique. Mais, si leur vie a sans doute été foisonnante, ce qui ne manque pas de nous étonner surtout est le fait qu’ils se soient tous les deux éteints, certes à un âge avancé mais à seulement quelques heures d’intervalle.

Seniors

Le glas a sonné deux fois vendredi 15 septembre pour Jean décédée à 4h30 du matin et pour George décédé à 9h45 du matin : le couple a été réellement été uni pour toute la vie !

C’est l’histoire fusionnelle d’un couple exceptionnel, constitué par un homme canadien et sa femme britannique unis pour la vie (75 ans de mariage !) et que la mort a emporté presque tous les deux en même temps à quelques heures d’intervalle. Les deux décès ont été prononcés ce vendredi 15 septembre à Ottawa, la capitale du Canada, à 4h30 du matin pour Jean Spear (âgée de 94 ans) et à 9h45 du matin pour George Spear (âgé de 95 ans). Il convient de noter qu’ils étaient tous les deux dans le même hôpital (une chambre commune devait leur être offerte) : le Queensway Carleton Hospital. C’est une pneumonie au degré très grave qui a eu raison de Jean et George était dans un coma des plus profonds dont il ne s’est pas réveillé. Leur amour, digne d’un roman, mérite une narration à laquelle nous n’avons pas pu résister : elle ne cesse de fasciner nos voisins d’outre-manche.

Un couple mythique, ayant vécu à Ottawa (Canada), et dont la passionnante histoire semble avoir été écrite par la plume d’un grand écrivain romanesque aux richissimes anecdotes

Leur coup de foudre réciproque remonte à 1941 à Londres alors que le futur mari, George, était stationné en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale d’après The Ottawa Citizen. Ils ont été très vite impatients de s’unir pour la vie : leur mariage s’est déroulé dans la région où était née Jean, dans le sud-ouest de la nébuleuse urbaine de Londres et plus précisément au sein de la localité de Kingston upon Thames. C’est Jean qui a décidé de quitter son berceau anglais pour que son union grandisse dans la ville d’Ottawa où son mari a poursuivi une carrière brillante de formateur de jeunes recrues. Ils incarnaient pour beaucoup le couple idéal. Ils ont eu le privilège de rencontrer le Prince William et Kate Middleton en 2011. George a avoué à Kate qu’il avait toujours porté sur lui une photo de leur premier rendez-vous et n’a pas manqué d’émouvoir la Duchesse de Cambridge.

Seniors, Pixabay – kimheimbuch0

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *