Accueil / Actualités / Cancer de l’utérus : la pilule a représenté un moyen de lutte efficace

Cancer de l’utérus : la pilule a représenté un moyen de lutte efficace

Pour se prémunir contre le cancer de l’utérus, la pilule contraceptive se dévoile comme une solution intéressante. 200 000 cas auraient pu être évités au cours de la dernière décennie.

Pilule contraceptive
Pilule contraceptive / Crédit Photo : Wikimédia – Bryancalabro

La pilule contraceptive aurait l’avantage de protéger les femmes du cancer de l’utérus. C’est une étude britannique qui a soulevé cette opportunité. Cette information est assez surprenante, car un débat assez houleux s’articule autour de ce moyen de contraception. En effet, l’Iarc révélait il y a une dizaine d’années que cette pilule pouvait avoir un rôle à jouer dans le développement de plusieurs cancers notamment du foie et du sein. D’autres polémiques ont également vu le jour, car des personnes ont été victimes de problèmes cardiovasculaires.

Nombreuses sont les personnes à ne pas savoir que les contraceptifs sont multiples. En parallèle du classique préservatif qui représente le moyen de protection par excellence contre le sida, il y a aussi l’implant, le préservatif féminin ainsi que le patch ou encore l’anneau vaginal. Les femmes peuvent aussi opter pour la cape cervicale, le diaphragme ou des méthodes naturelles qui peuvent s’avérer efficaces pour éviter une grossesse. Il faut prendre en compte son cycle tout en regardant avec attention la température.

L’effet protecteur de la pilule contraceptive

Par conséquent, depuis deux ans, les points négatifs s’enchaînent et certaines femmes ont délaissé la pilule contraceptive en faveur d’autres moyens comme le stérilet. Pourtant, la revue The Lancet Oncology révèle que ce moyen de contraception est intéressant notamment pour se protéger d’un cancer de l’utérus. L’enquête britannique partage même un chiffre en précisant que la pilule a permis d’éviter 200 000 cancers au cours de la décennie qui vient de s’écouler. Cela fait donc très longtemps qu’une étude avait révélé un point positif. Ce bienfait serait visible uniquement avec la contraception orale.

Une réduction de 25% du risque du cancer de l’utérus

Les autres méthodes comme le stérilet n’auraient pas la capacité d’apporter cette protection contre le cancer de l’utérus. De plus, les auteurs de l’étude affirment dans la revue que cet effet bénéfique a l’occasion de persister même si la femme décide de stopper la prise de la pilule contraceptive. De ce fait, si les patientes ont eu recours à cette méthode très peu de temps, elles auront tout de même par la suite cet effet protecteur selon les scientifiques. De ce fait, il suffirait de la prendre pendant 5 ans pour bénéficier d’une diminution de 25 % du risque.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !