Accueil / Actualités / Cancer de la peau : une semaine de mai mobilisera 300 dermatologues bénévoles pour un dépistage gratuit et anonyme

Cancer de la peau : une semaine de mai mobilisera 300 dermatologues bénévoles pour un dépistage gratuit et anonyme

La 19ème semaine nationale de prévention et de dépistage du cancer de la peau, organisée cette année du 15 au 19 mai, sera pour vous le moment idéal pour en savoir davantage sur l’état de santé de votre peau. Organisée par deux acteurs majeurs, le Syndicat national des dermatologues-vénérologues (SNDV) et l’Institut national du cancer (Inca), elle reposera sur la mobilisation gracieuse de 300 dermatologues qui offriront un dépistage totalement gratuit car plus ce dernier est précoce plus il permet de venir à bout du cancer de la peau.

Peau

Lors de cette opération d’initiative privée de santé publique, le dépistage est gratuit et anonyme : une occasion rêvée pour un état des lieux de votre peau

Pour le déroulement de l’opération, dans les meilleures conditions, le Syndicat National des dermatologues-vénérologues met, dès ce mardi 25 mai, à la disposition de tous les Français désireux de se faire dépister, une plateforme nationale privée pour une prise de rendez-vous en ligne (www.dermatos.fr) ou via un numéro vert (0805 53 2017). Un rendez-vous avec un identifiant à présenter au dermatologue par sms et/ou par mail, vous confirmant le lieu, la date et l’horaire, constituera un sésame obligatoire. Le dépistage gratuit et de plus anonyme reposera sur l’examen complet de votre peau. Il n’y aura aucun acte, traitement et obtention d’une ordonnance. Si une lésion est diagnostiquée, vous repartirez précieusement muni de votre fiche pour prendre RV avec le dermatologue de votre choix. Le suivi entier de la lésion dépistée (acte, intervention, traitement) deviendra dès lors payant suivant les tarifs variant d’un dermatologue à un autre. La prise en en charge doit impérativement être très rapide.

Des mélanomes qui ne cessent d’être sur la pente ascendante depuis déjà de nombreuses décennies : l’utilité d’un dépistage précoce n’est plus à prouver

Près de 80 à 90 000 cas de cancers de la peau, dont 7 000 nouveaux cas de mélanomes (!) sont diagnostiqués chaque année en France. L’Inca ou Institut national de cancer étant en étroite collaboration avec le collégial syndicat de dermatologues-vénérologues ont pris note de la progression fulgurante en France du nombre de cancers de la peau L’incidence du mélanome, forme de cancer de la peau la plus sévère, croit incessamment depuis plusieurs décennies et double tous les 10 ans depuis 1945 dans tous les pays du monde. Notons que les carcinomes sont aussi à surveiller de très près. La détection précoce du mélanome repose sur l’initiative individuelle de la personne ayant repéré une tache ou un grain de beauté suspect sur sa peau ou d’un médecin (dermatologue, médecin traitant, médecin du travail). C’est le dermatologue qui fera le diagnostic avant de de prélever la lésion suspecte. Le dépistage est plus que jamais recommandé surtout si vous êtes un ou une adepte du bronzage.

Peau, Pixabay – IsaacFryxelius

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !