LOADING

Type to search

Cancer digestif : l’aspirine prise au quotidien pourrait réduire le risque

2 années ago
Share

Ce médicament bien connu pourrait s’il est pris de façon régulière prolonger la vie des personnes souffrant d’un cancer de l’estomac, de l’œsophage, du côlon, du pancréas et du foie. L’aspirine, on connaissait son rôle pour combattre les différentes douleurs, les fièvres et les états grippaux, aujourd’hui une nouvelle étude révèle que ce médicament serait également un préventif contre les cancers digestifs.

Aspirine

Aspirine / Crédit Photo : Pixabay – PublicDomainPictures

Une étude a été présentée ce lundi 28 septembre au congrès européen de cancérologie en Autriche à Vienne, elle tenterait de prouver que l’aspirine aurait un rôle sur l’augmentation de l’espérance de vie. Les scientifiques pour réaliser cette étude ont suivi plus de 13.700 patients, tous étaient atteints d’un cancer entre 1998 et 2011, les chercheurs ont fait la comparaison avec les malades qui prenaient de l’aspirine quotidiennement et ceux qui n’en consommaient pas. Les malades qui étaient sous prescription d’aspirine après le diagnostic du cancer ont eu deux fois plus de chance de survivre à la maladie que les autres. Selon les chercheurs, l’aspirine permettrait en empêchant les caillots de sang, d’éliminer les cellules tumorales qui circulent dans les vaisseaux sanguins.

Contre le cancer digestif, l’aspirine serait bénéfique

L’aspirine est un anti-inflammatoire non stéroïdien, il est arrivé en France en 1908 et il a été commercialisé par la société chimique des usines du Rhône, il est utilisé depuis plus de cent ans contre les diverses douleurs, il traite l’inflammation. L’aspirine est contre-indiquée pour les personnes qui souffrent d’un ulcère gastrique, il est également déconseillé à partir du troisième trimestre de grossesse, il peut conduire à une insuffisance rénale sur le fœtus.

La posologie de l’aspirine n’a pas encore été déterminée

La dose conseillée n’est pas vraiment déterminée, il faudra d’autres études pour arriver à mettre au point une posologie et une durée de prescription appropriée. Ce médicament peut-être intéressant pour les malades, car il est très peu cher, il est également très facile de s’en procurer. Des enquêtes plus pointues seront sans doute nécessaires afin que les scientifiques sachent avec exactitude la posologie à suivre pour évaluer les bénéfices de l’aspirine sur les patients atteints d’un cancer digestif.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *