Accueil / Actualités / Cancer du sein : le test sanguin pourrait prévoir une rechute

Cancer du sein : le test sanguin pourrait prévoir une rechute

Le cancer du sein est une maladie mortelle, mais certaines femmes réussissent à s’en sortir. Il serait en parallèle possible d’évaluer les risques d’une rechute en ayant recours à un simple test sanguin. Ce dernier aurait les capacités pour le prévoir.

Cancer du sein
Cancer du sein / Crédit Photo : Flickr – DixieBelleCupcakeCafe

Le cancer du sein pourrait bénéficier d’un concept très intéressant : celui du test sanguin. Il est impératif de savoir que le temps ne joue pas en faveur de la patiente. Plus elle attend pour effectuer un diagnostic, plus les risques que la maladie se propage sont grands. Les scientifiques espèrent que cette méthode pourrait être utilisée pour d’autres cancers, car il est impératif de prévoir au plus tôt les rechutes.

Un test sanguin basé sur l’ADN du cancer du sein qui circule dans l’organisme

La Science continue de réaliser des progrès et ce test sanguin pourrait représenter une avancée majeure dans le secteur de la santé. C’est dans la revue Science Translational Medecine que les travaux ont été partagés avec le grand public. Ce sont les scientifiques de l’Institute of Cancer Research qui sont à l’origine de cette découverte qui repose sur l’ADN du cancer. Ce dernier se retrouve dans le sang et lorsqu’il circule dans l’organisme, il est possible de le détecter. 55 femmes qui avaient donc été victimes d’un cancer du sein ont décidé de participer à cette enquête.

Prévoir une rechute du cancer du sein 8 mois avant le développement

Toutes les patientes ont suivi le même cursus à savoir un traitement à base de chimiothérapie ainsi que la suppression de la tumeur. Les scientifiques ont pu par la suite rechercher les risques de rechute en se focalisant uniquement sur le test sanguin. Parmi les 55 femmes, 15 ont subi une rechute qui avait été prédite avec succès grâce à cette nouvelle méthode. Généralement, l’identification était faite aux alentours de huit mois avant l’apparition des tumeurs. Cela est donc innovant et très important pour accroître les chances de guérison d’une patiente.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !