Accueil / Actualités / Cancer du sein : soignée 22 fois du mauvais côté, une erreur qui aurait pu engendrer des conséquences

Cancer du sein : soignée 22 fois du mauvais côté, une erreur qui aurait pu engendrer des conséquences

Les faits se sont déroulés au centre hospitalier de Créteil (CHIC) et ils viennent d’être rendus publics par l’autorité de sûreté nucléaire (ANS) qui a publié ce signalement. Une femme atteinte de’un cancer du sein a subi plus de 22 séances de radiothérapie sur le mauvais sein, un accident rare qui pourtant aurait pu avoir des conséquences très dommageables sur la santé de cette patiente.

Cette erreur a heureusement été relevée par le conjoint de la patiente lors de sa 23e séance de rayons, il a été interpellé par les rougeurs que sa femme avait sur son sein non atteint par la maladie. Comment une telle confusion a-t-elle pu se produire ? L’équipe médicale a réalisé l’erreur au vu des protestations du mari. Le médecin responsable du service a déclaré que cette patiente avait été opérée préalablement, mais qu’elle ne présentait aucune cicatrice, ce qui a sans doute provoqué la méprise. La patiente a été quelque peu choquée et l’on peut comprendre son désarroi, mais malgré les lésions cutanées, la patiente ne présentait aucune séquelle et elle a terminé son protocole, mais cette fois sur le sein malade.

Traitée pour un cancer du sein, mais le côté n’est pas le bon

La radiothérapie est un traitement utilisé pour combattre le cancer, l’irradiation a pour but d’anéantir les cellules cancéreuses tout en épargnant les tissus sains, cette méthode peut entraîner à elle seule des rémissions, elle est parfois combinée avec un traitement chirurgical et de la chimiothérapie. Les cancers traités avec la radiothérapie sont principalement les cancers du sein, de la prostate, du poumon. Le suivi du traitement est contrôlé à chaque séance par celui qui est en charge du protocole. La patiente du CHU de Créteil a-t-elle bénéficié de ces vérifications d’usage ? La question restera surement sans réponse.

De nouvelles mesures pour éviter une telle erreur

Le centre de radiothérapie fera l’objet d’un contrôle par l’ANS le premier semestre 2016, cette mésaventure a été classée au niveau 2 sur une échelle de 8, le CHU de Créteil réalise plus de 20 000 radiothérapies par an, ce dernier vient de prendre des mesures, le dossier médical sera dorénavant disponible à toutes les étapes de la prise en charge des patients et l’entourage des malades devrait être plus présent en ce qui concerne la communication  selon une source du Parisien.

Appareil médical, Wikipédia – Linear accelerator Clinac, FN Motol

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !