LOADING

Type to search

Tags:

Cancer : les opérations sous hypnose se répandent

3 années ago
Share

Pour le cancer, des opérations sous hypnose ont tendance à se multiplier. L’institut Marie Curie les pratique et certaines patientes sont ravies.

Hypnose

Les anesthésies locales ou générales sont toujours problématiques, car le réveil est souvent difficile. Depuis quelques mois, l’Institut Curie pratique des opérations sous hypnose pour les personnes atteintes d’un cancer. Il faut que les patientes soient d’accord et selon France Info, il y aurait déjà eu 70 interventions réalisées en particulier des mastectomies. Cette opération est la suppression chirurgicale partielle ou totale d’un ou deux seins, elle est pratiquée pour combattre le cancer du sein. Actuellement, la tendance est plutôt une approche plus conservatrice pour traiter ce cancer.

Soigner le cancer sous hypnose grâce à un hypnothérapeute

L’intervention se fait avec l’aide d’un hypnothérapeute et d’un anesthésiste qui contrôle les capteurs. En amont, une petite anesthésie locale se fait sur les zones qui vont être incisées puis l’opéré est plongé dans un état de semi-conscience. Il reçoit une légère sédation et l’intervention peut commencer, le patient qui souffre d’un cancer peut tout entendre, participer aux conversations et savoir de cette façon ce qu’on lui fait. Plusieurs personnes opérées ont pu ressentir une légère douleur lors de l’opération sous hypnose, mais immédiatement tout a été fait pour que la patiente retrouve la sérénité. Ce genre de pratiques sous hypnose n’est pas envisageable pour des opérations sur des organes tels que le cœur ou le foie.

Des patientes atteintes d’un cancer opérées sous hypnose

Les patientes opérées sont en général très satisfaites, celles interrogées par la suite ont pu mettre une note de 9,2 sur 10, elles seraient prêtes à de nouveau tenter l’expérience avec confiance. Les anesthésies générales, les chirurgiens préfèrent les éviter, car elles réduisent la ventilation, la tension artérielle, et la déglutition. Les opérées sous hypnose dès la fin de l’intervention se sentent très peu fatiguées et prêtes à bouger comme l’a déclaré Alamé Kanté, la première patiente à avoir subi une opération de la gorge sous hypnose. Cette intervention représente peut-être l’avenir.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *