Cannabis en France : une forte hausse inquiétante des drogues

Le cannabis, la cocaïne et l’ecstasy ne semblent plus faire peur au vu de l’augmentation problématique et inquiétante de la consommation.

Cannabis
Cannabis

Le cannabis, la cocaïne ainsi que l’ecstasy étaient des drogues qui faisaient peur il y a encore quelques années. Aujourd’hui, la donne a semble-t-il changé, car le comportement vis-à-vis de ces produits illicites a été modifié. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à tester ces substances qui ont une conséquence catastrophique sur l’organisme et la santé. Comme l’attrait est favorisé, il est désormais plus facile de les trouver et certains réussissent même à se procurer alors qu’ils sont encore au collège. Avec la démocratisation du cannabis, d’autres drogues ont intégré le paysage des jeunes qui ont soif d’expérimentations. De ce fait, la cocaïne est davantage présente puisque la consommation a été multipliée par quatre en seulement 20 ans.

Le cannabis est populaire et attire les jeunes

L’OFDT (Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies) a décidé de se pencher sur la consommation du cannabis, de la cocaïne ou encore de l’ecstasy et il a constaté qu’une nette augmentation en France était référencée. L’étude montre que les jeunes sont de plus en plus nombreux à attirer par ces substances qui engendrent une dépendance à ne pas négliger. Le cannabis est également la drogue la plus répandue, car 42 % de la population aurait déjà eu recours à une telle consommation alors que le pourcentage était beaucoup plus faible cinq ans auparavant. Les statistiques sont encore plus alarmantes chez les adolescents, car 54 % ont déjà testé cette drogue.

La perception à propos du cannabis est inquiétante

L’augmentation de la consommation chez les jeunes est expliquée par les modifications du comportement. En effet, aujourd’hui, le cannabis est perçu comme une plante qui serait moins nocive, mais ces idées reçues sont fausses. Cette drogue est nocive et entraine une nette dépendance et une modification du comportement. Toutefois, l’observatoire constate que cette substance illicite ne fait plus autant peur, elle était considérée comme dangereuse pour 54 % des 15/75 ans il y a trois ans, mais aujourd’hui, ils ne sont plus que 15 % à posséder la même opinion. De plus, d’autres drogues sont présentes comme l’héroïne, les amphétamines, le LSD et bien d’autres.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !