Accueil / Actualités / Cannabis et cigarettes : une saisie incroyable de 1700 kg

Cannabis et cigarettes : une saisie incroyable de 1700 kg

Le parquet de Boulogne-sur-Mer est en charge de cette affaire concernant la saisie impressionnante de cannabis à Coquelles.

Cannabis
Cannabis / Crédit Photo : Pixabay – gomopix

La saisie faite par les douaniers est tout de même estimée à 604 000 euros en prenant en compte le cannabis ainsi que les cigarettes. En ce qui concerne la drogue, le montant s’articulerait autour de 80 000 euros. Cette marchandise n’était pas destinée à la France, puisqu’elle devait prendre le tunnel sous la Manche en direction de la Grande-Bretagne. Les douaniers du Pas-de-Calais ont été interpellés par une cargaison de chaussettes qui dissimulaient bien d’autres produits plus nocifs.

Des cigarettes et du cannabis dissimulés dans un chargement de chaussettes

Ils ont ainsi pu découvrir 45 kg de cannabis ainsi que 168 cartons de cigarettes. Ces derniers étaient donc plus importants que la drogue et cela représente tout de même près de 8393 cartouches de tabac. La prise est donc exceptionnelle et elle s’est déroulée après l’inspection d’un chargement dont l’ensemble du contenu n’était pas répertorié dans un document de transport comme nous le rappelle La Voix du Nord. De ce fait, cela représente le poids impressionnant de 1700 kg et cela explique ainsi une valeur très importante. La découverte a été enregistrée dans la nuit de samedi à dimanche, le dernier week-end de mai.

D’autres saisies de drogues impressionnantes au Portugal et en Espagne

Les douaniers ont inspecté un camion qui n’a donc pas pu atteindre son objectif avec son chargement. Il faut noter que des palettes non inscrites dans un document de transport éveillent immédiatement la curiosité de ces experts des douanes. Il faut noter que les saisies sont généralement assez impressionnantes et à la fin du mois de mai, c’est un voilier aux Açores qui a attiré l’attention. Une saisie incroyable de 1150 kg d’héroïne avait été effectuée au Portugal. Dans le sud de l’Espagne au début du mois de juin, ce sont 4700 kg de drogues qui ont été saisies.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Chirurgie

Compresses dans le ventre pendant 9 ans, une patiente surprend la toile

Une patiente a découvert lors d’examens médicaux que dans son ventre se trouvaient deux compresses …

3 commentaires

  1. Jacques-Pierre Bernard

    (3) Bravo pour cette saisie !
    Mais à quel moment un être humain décide-t-il de s’adonner à la drogue ?
    C’est impensable alors qu’il tête encore le biberon ou le sein.
    Qu’est-ce qui pousse certaines personnes à consommer de la drogue, et pas les autres !
    Une explication a été proposée par Ron Hubbard, humaniste américain : c’est l’incompréhension de ce qui se passe, notamment à travers les mots utilisés. Ceci frappe surtout les écoliers ( à travers les textes, les matières étudiés ou à apprendre) ; écoliers, donc, qui ne connaissent pas le sens exact des mots utilisés, et ne comprennent pas bien la société ni sa culture. Inversement lorsqu’ils s’expriment, les mots qu’ils utilisent traduisent mal leurs pensées : ils ne se font pas vraiment comprendre. La société en place leur échappe, ils n’arrivent pas à en faire partie, ils la contestent, éprouvant plus ou moins déception et dépit, et seulement alors ils se tourneraient vers les drogues.

  2. Jacques-Pierre Bernard

    (2) La pénalisation du cannabis est un peu tardive ( il faudrait agir avant la décision de l’individu d’en consommer).
    Alcool dépénalisé ; tabac dépénalisé ; psychotropes dépénalisés, mais grosse consommation de ces produits ! Ainsi pénalisation comme dépénalisation ne règlent nullement le problème de la consommation des substances rapidement nocives et de leurs conséquences néfastes.
    Aussi faudrait-il encore interdire ce cannabis, sans toute fois punir sévèrement : une confiscation, avec la
    destruction des stocks saisis, et une confiscation de la logistique de production ou de transport qu’utilisent les dealers seraient une sanction suffisante. Le tout accompagné de campagnes d’information réelle : faite par des médecins, des pompiers et des chercheurs, et d’anciens toxicomanes de la dite drogue.
    Ses vertus médicales ne sont pas concernées dans mon optique, et devraient être encadrées par la médecine et une agence officielle d’État.

  3. Jacques-Pierre Bernard

    (1) Personnellement je recommande de ne pas trop fumer du tabac ni de consommer trop de cannabis : ils finissent par nuire sérieusement, comme l’alcool ou les psychotropes.
    D’ailleurs les arguments pour légaliser le cannabis sont assez surprenants…Surtout l’argument : pénalisation = incitation à la consommation. Ce n’est pas vrai ; la dépénalisation de l’alcool, voire les psychotropes, n’a pas du tout, mais vraiment pas du tout limité leur consommation ! Dépénaliser le cannabis ferait une drogue en masse sur le marché, sans possibilité de la diminuer, et dont les effets s‘ajouteraient aux effets de toutes les autres drogues (légales ou non) déjà en consommation. ( sans rentrer dans la liste des effets, la seule diminution de l’attention qui fait suite à une consommation de cannabis rend les conducteurs ou travailleurs dangereux pour leur entourage et eux-mêmes)

Réagissez !