Accueil / Actualités / Cannibale des Pyrénées : trois experts rendent leur verdict

Cannibale des Pyrénées : trois experts rendent leur verdict

Le cannibale de Nouilhan a été jugé irresponsable de ses actes. Trois experts ont partagé leur avis sur cette affaire qui concerne un homme à l’époque SDF.

Justice
Justice

L’histoire avait débuté le 14 novembre 2013, un SDF avait pénétré dans le domicile d’un agriculteur âgé de 90 ans, il l’avait tué à coups de barre de fer et pour aller encore plus loin dans l’horreur il avait mangé son cœur et sa langue avec des haricots tarbais qu’il avait trouvés dans le réfrigérateur de la victime. Le suspect, un ancien militaire avait alors expliqué lors de son arrestation qu’il avait agi sous l’influence de voix intérieures. Ce SDF était chauffeur de véhicules légers dans l’armée, il avait été caporal en Afghanistan durant six mois, ses supérieurs interrogés à l’époque avaient décrit un homme tout à fait normal et que son comportement n’avait jamais suscité aucune remise en question. L’armée a-t-il fragilisé cet homme ? A-t-il pu assister à des scènes de guerre qui l’ont fait basculer dans l’horreur ?

Le cannibale des Pyrénées jugé iirresponsable

Des juges avaient été mandatés par le juge d’instruction et ils viennent de rendre leurs conclusions sur l’état de santé du présumé coupable, ils ont conclu « à l’irresponsabilité pénale de Jérémy Rimbaud » une information du journal France Bleu Béarn. Cet ancien caporal avait été arrêté après le drame et placé dans une unité spécialisée pour les malades très perturbés dans le département de Gironde. Selon les investigations de l’époque, l’homme n’était pas au moment de son arrestation sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants.

Vers une irresponsabilité pénale

C’est une première expertise, il y en aura d’autres comme le prévoit la loi, mais pour l’instant au vu de sa personnalité le jugement final de cette malheureuse affaire se dirige vers une irresponsabilité pénale. La radio France Bleue a révélé que l’ancien militaire n’était à l’heure actuelle plus en état d’être entendu par le juge d’instruction.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cancer

Octobre rose : se concentrer davantage sur le dépistage du cancer du sein

La ligue veut pour cette édition 2017 retrouver le message initial, celui de la mobilisation …

Réagissez !