Accueil / Actualités / Les cauchemars s’envolent si vous dormez moins

Les cauchemars s’envolent si vous dormez moins

Le temps de sommeil des Français a diminué des dernières décennies, en moyenne nous dormons 7 heures 45  par nuit. D’après l’INSEE, nous avons perdu plus de 18 minutes, donc c’est plutôt une bonne nouvelle car selon une étude britannique, dormir plus de 9 heures par nuit aurait un impact sur les cauchemars. Ce sont les messagers de notre inconscient selon les spécialistes du sommeil, ils mettent en scène toutes nos craintes.

Cauchemar

Les cauchemars peuvent commencer vers l’âge de 2/3 ans mais c’est à partir de 5/10 ans qu’ils sont les plus fréquents

Votre nuit se passe pour le mieux mais soudain vous vous réveillez en nage, vous vous sentez pourchassé, vous tombez dans un trou… Vous n’arrivez plus à vous rendormir. Certains spécialistes expliquent que les cauchemars ne seraient pas issus de traumatismes mais ce serait plutôt la traduction des relations conflictuelles avec un proche, un parent, un ami, un patron, un conjoint… Le stress, l’anxiété peuvent aussi engendrer les cauchemars ainsi que la prise de certains médicaments. Les personnes très créatives sont également plus concernées par les cauchemars car elles ont accès à leur imaginaire, à leurs émotions. Les femmes  sont plus en proie aux cauchemars que les hommes, c’est au moment où la température du corps augmente durant le cycle menstruel qu’elles auraient tendance à faire des rêves plus agressifs.

Les cauchemars sont une sorte de rêve effrayant, anxiogène, ils se manifestent durant le sommeil paradoxal qui survient 90 minutes après l’endormissement

Il existe plusieurs troubles du sommeil, les cauchemars, les terreurs nocturnes, le somnambulisme. En général la personne se souvient de ses cauchemars, son interprétation peut l’aider à prendre conscience d’un problème dans sa vie. Une nouvelle étude menée par les chercheurs de l’université d’Oxford en Angleterre a démontré que les cauchemars étaient dus au stress mais aussi à un temps de sommeil supérieur à 9 heures. Les scientifiques ont suivi plus de 846 volontaires, leur mode de vie, leur temps de sommeil, leur consommation d’alcool ont été étudiés. Les résultats ont montré que les participants qui dormaient plus de 9 heures par nuit étaient plus sujets aux cauchemars que les autres. Si vous avez en ce moment quelques soucis dans votre quotidien, réduisez votre temps de sommeil, les cauchemars seront moins récurrents.

Cauchemar, Pixabay – ToNic-Pics

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Décibels

102 décibels sont autorisés dans les festivals et les discothèques contre 105 auparavant

Attention à la musique amplifiée, cela peut représenter un réel danger pour le système auditif. …

Réagissez !