Accueil / Actualités / Cergy-Pontoise : un confinement à cause d’une suspicion d’Ebola

Cergy-Pontoise : un confinement à cause d’une suspicion d’Ebola

Cergy-Pontoise était à l’origine d’un confinement à cause du virus Ebola. Cette sécurité a permis de savoir que la suspicion n’était pas fondée.

Ebola
Ebola

Le virus Ebola sème la panique dans le monde entier au vu de son potentiel mortel puisqu’une grande majorité des malades succombent à cette maladie. Certains experts du corps médical estiment que depuis l’arrivée du Sida, Ebola est sans doute à l’origine d’une épidémie sans précédent. Dernièrement, un homme au Texas est décédé et une aide-soignante est danger de mort en Espagne. À Cergy-Pontoise, aucun risque n’a donc été pris lorsqu’une suspicion d’Ebola a été observée dans les locaux de la DDASS.

Des cas suspectés d’Ebola à Cergy-Pontoise

Dans cette banlieue parisienne, un confinement avait été demandé et effectué à cause du virus Ebola. Une personne avait fait un malaise et une autre présentait des symptômes grippaux s’apparentant à ceux de cette maladie mortelle qui dévaste les pays d’Afrique. Le préfet du Val-d’Oise a donc demandé des vérifications et plusieurs personnes se retrouvaient bloquées dans les locaux en attente des résultats. Jusqu’à maintenant, la France n’a pas été touchée par le virus puisque personne n’a contracté la maladie directement sur le sol français. Aucun risque n’a été pris, car sur la soixantaine d’individus confinés, certains revenaient de Guinée.

Des locaux de Cergy-Pontoise bouclés à cause d’Ebola

Après cette simple mesure de précaution selon le préfet, l’évacuation des locaux de la DDASS est en cours. Les services médicaux devaient savoir si le virus Ebola était bien présent, c’est pour cette raison que des analyses selon Europe 1 ont été pratiquées en urgence. En effet, sur les 4 personnes d’origine africaine, plusieurs étaient passées par la Guinée qui est largement impactée par l’Ebola. En parallèle, les États-Unis ont décidé de renforcer les contrôles à certains aéroports où la température des passagers sera systématiquement prise dans le but de limiter au maximum la propagation.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Cancer

Etats-Unis : une maman remercie via une lettre poignante sur Facebook le personnel soignant veillant sur sa fille

Pour que le combat de sa fille, Sophie, âgée de deux ans et hélas diagnostiquée …

Réagissez !