Accueil / Actualités / Chez les somnambules, la douleur est inhibée

Chez les somnambules, la douleur est inhibée

C’est une réalité difficile à croire, mais pourtant bien réelle, les somnambules ne ressentiraient pas la douleur lors de leurs promenades nocturnes s’ils chutent ou s’ils sont pris de violents maux de tête, ils continuent à dormir sereinement. Des chercheurs ont mis en évidence ces constatations étonnantes, durant un épisode de somnambulisme, les personnes qui en sont atteintes sont insensibles à la douleur.

Les scientifiques ont publié ces résultats ainsi que des annotations dans la revue scientifique de novembre « Sleep ». À Montpellier des médecins du CHU ont entrepris des travaux de recherches sur ce sujet, ils ont démontré que les somnambules se plaignent quatre fois plus de maux de tête et dix fois plus de migraines que les personnes qui ne sont pas atteints de cette pathologie du sommeil. Le somnambulisme peut se révéler être très dangereux, les personnes qui en souffrent se blessent souvent inconsciemment et certains ont eu des blessures particulièrement graves.

Sans ressentir la douleur, les somnambules continuent leur nuit

Sur 100 somnambules qui ont suivi cette étude, 47 se sont blessés et 10 d’entres se sont réveillés immédiatement et les autres ont repris le cours de leur nuit sans prêter attention à la douleur ressentie, celle-ci ne les aurait réveillés qu’au matin. Une personne aurait même durant la nuit, grimpé sur un toit, aurait chuté, se serait cassé la jambe et aurait fini sa nuit sur sa pelouse selon PourquoiDocteur.

Une crise de somnambulisme peut durer 30 minutes

Ces différents témoignages peuvent paraître drôles, mais il demeure que cela peut parfois se révéler très dangereux pour celui qui souffre de somnambulisme. Ce dernier est un trouble du sommeil qui signifie « se promener en dormant », la personne a les yeux grands ouverts, son visage ne reflète aucune expression et bien souvent au matin, elle ne se souvient pas de ce qu’elle a fait. La crise peut durer 30 secondes, 30 minutes. De différents points de vue existent sur le fait de réveiller ou non un somnambule, la personne qui est atteinte de somnambulisme n’est pas considérée comme un malade mental.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !