Accueil / Actualités / Chikungunya et le 1er vaccin : des test sur l’Homme encourageants

Chikungunya et le 1er vaccin : des test sur l’Homme encourageants

Le chikungunya transmis notamment par le moustique tigre bénéficiera d’un vaccin dont les premiers tests sur l’Homme se sont soldés par une réussite.

Moustique tigre
Moustique tigre

Il y a quelques semaines, le chikungunya faisait la Une de l’actualité et certains étaient effrayés à l’idée que la maladie prolifère de plus en plus. En effet, cette dernière est transmise par le moustique tigre qui peut être repéré facilement grâce à son apparence. Toutefois, un virus a été développé et les premiers tests sur l’Homme ont été effectués et ils sont très encourageants. 25 personnes qui ont fait le choix de jouer les cobayes ont été invitées à participer à cette première étape.

Les 1ers tests du vaccin contre le chikungunya sont encourageants

Pour tester l’efficacité du vaccin contre le chikungunya, la prochaine étape consistera à effectuer de nouveaux tests dans une zone endémique. Il faut noter que cette phase est coûteuse, mais elle est indispensable pour connaitre la réelle efficacité du produit. Selon l’étude publiée dans la revue The Lancet, trois injections de ce vaccin ont été réalisées et certains cobayes avaient déjà dès la seconde injection, un niveau d’anticorps intéressant permettant de vaincre le chikungunya. De plus, les différents tests ont montré que ce vaccin à pseudo-particules virales avait l’occasion de proposer une protection sur le long terme.

Un vaccin contre le chikungunya est prometteur

Le chikungunya s’avère être un problème et ce vaccin serait donc une réelle opportunité de vaincre cette maladie qui sévit en Afrique et en Asie. De plus, avec l’augmentation du nombre de moustiques tigre en France, la situation pourrait dans les prochaines années devenir problématique. Il faut également noter que cette maladie qui se caractérise par une forte fièvre ainsi que des douleurs articulaires ne bénéficie pas de traitement spécifique. Il faudra toutefois encore attendre pour obtenir la commercialisation et il faut savoir que le développement d’un tel vaccin demande des fonds importants de l’ordre de plusieurs centaines de millions d’euros.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !