Accueil / Actualités / Chirurgie : la musique limite la douleur après l’opération

Chirurgie : la musique limite la douleur après l’opération

La chirurgie peut être à l’origine de douleurs et d’anxiété, mais la solution d’apaisement se trouverait du côté de la musique. Cette dernière aurait un impact parfois négligé, car elle faciliterait le rétablissement du patient.

Une opération chirurgicale
Une opération chirurgicale / Crédit Photo : Pixabay – skeeze

Lors d’une hospitalisation, le passage à la chirurgie est toujours redouté par les patients. Ces derniers souffrent et développent également de l’anxiété. Dans la plupart du temps, les personnes ont recours à des traitements, mais ils seraient moins utiles avec l’utilisation de la musique. Cette dernière a la renommée d’adoucir les mœurs et elle aurait ainsi l’avantage de réduire la prise de médicaments. Ces conclusions ont été partagées par la revue The Lancet et 7000 personnes ont participé à l’enquête selon Pourquoi Docteur.

La musique lors d’un acte de chirurgie apporterait que des bienfaits

Si la musique en générale a un impact positif sur l’organisme, lorsque le titre préféré est écouté, les bienfaits seraient beaucoup plus nombreux. Par conséquent, il serait possible de l’écouter avant, pendant ou même après la chirurgie. Cette étude britannique a donc des aspects très intéressants, car dans le milieu hospitalier, la prise de médicaments a tendance à se multiplier en fonction des actes subis. Par conséquent, la musique aurait pour objectif d’améliorer le confort du patient tout en limitant l’ingurgitation des antalgiques.

Un constat similaire identifié les enfants

Les personnes qui ont l’intention d’opter pour la chirurgie pourraient peut-être vérifier les conclusions de l’étude en écoutant de la musique. Ce n’est pas la première fois qu’elle est mise en valeur dans le cadre d’un apaisement de la douleur. En effet, il y a quelques semaines, une autre enquête mettait en avant les mêmes conclusions, mais cette fois pour les enfants. Les résultats avaient été partagés dans la revue Pediatric et grâce à la musique, le cerveau était trompé. En effet, le cerveau pense à autre chose qu’à la douleur, cela permet d’accroître le confort de manière significative.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !