Accueil / Actualités / Choléra : une maladie qui fait des ravages avec des centaines de morts

Choléra : une maladie qui fait des ravages avec des centaines de morts

Le choléra continue à avoir de sérieuses conséquences au Yémen, l’épidémie se propage. L’épidémie qui s’est déclarée à la fin du mois d’avril se propage actuellement à grande vitesse. Le Yémen déjà frappé par les conflits armés et la famine, aujourd’hui, est affaibli par le choléra. L’OMS estime le nombre de cas à plus de 300.000 dans six mois, un chiffre qui devrait être revu à la hausse au vu de la propagation de l’épidémie. Plus de 1000 enfants sont touchés chaque jour par cette maladie. 

Des médecins

Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë qui résulte de l’absorption par la bouche d’aliments et d’eau contaminés

Les principaux facteurs qui favorisent la transmission sont le niveau socio- économique, les conditions de vie des populations. L’hygiène défectueuse joue un rôle important dans l’apparition, le développement de l’épidémie du choléra. En l’absence de traitement, la mort survient entre un à trois jours, la mortalité est encore plus élevée chez les enfants, les personnes âgées, les individus fragilisés. La moitié de la population du Yémen manque d’un accès à l’eau potable. Les ONG ont de plus en plus de mal à travailler sur le terrain en raison de la grande insécurité qui règne dans le pays. La propagation du choléra s’ajoute aussi à une menace de famine. Des tonnes de matériel, de médicaments sont envoyés par différentes organisations afin de répondre au mieux à cette épidémie grandissante.

Le Yémen est ravagé par le choléra, l’insécurité, la famine. Plus de 101.800 cas ont été recensés, l’organisation mondiale de la santé déplore de nombreux décès

Après plus de deux ans de conflits armés, de nombreux établissements de santé ont été détruits, ceux qui restent debout manquent de tout, les malades sont couchés sur des matelas dans les couloirs car l’afflux est en augmentation. Le choléra peut facilement se soigner mais il faudrait que le pays ne soit plus en guerre, un cessez le feu a été demandé par l’organisation caritative Oxfam afin de prendre en charge les nombreux malades. Le coordinateur des nations unies a signifié le 31 mai dernier que la sécurité alimentaire de plus de 17 millions de personnes était menacée très sérieusement, plus de 6,8 millions d’individus sont à un pas de la famine. Dans cette situation particulièrement préoccupante, les enfants restent les plus touchés, les premières victimes. Les estimations de l’ONG font état de 462.000 enfants de moins de cinq ans en danger de mort immédiate due à la malnutrition.

Des médecins, Pixabay – skeeze

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !