preparer-enterrement
Actualités

Comment se préparer à un enterrement ?

Lorsqu’un être cher décède, le processus de collecte de tous les documents et de planification des services peut être accablant. Que faut-il faire en premier ? Qui faut-il appeler ? Notre liste de conseils peut vous aider à prendre les décisions qui s’imposent avant les funérailles.

Demandez l’aide de vos amis et de votre famille

L’une des choses les plus importantes à faire lorsqu’un être cher décède est de chercher de l’aide. Personne ne devrait rester seul pendant cette période difficile. Trouvez quelqu’un pour vous aider dans cette démarche. Vous devrez peut-être passer les premiers appels à la famille et aux amis, mais vous pourrez ensuite leur demander d’en appeler d’autres. Vous n’avez pas à porter seul le fardeau de la mort d’un être cher.

Les amis et la famille peuvent vous aider à gérer les affaires du défunt, par exemple en s’occupant des animaux domestiques qu’il possédait. Si vous ne viviez pas avec la personne décédée, demandez de l’aide pour vous occuper de sa maison (arroser les plantes, ramasser les objets de valeur, jeter la nourriture, ramasser le courrier, etc.)

Ces choses à faire lors du décès d’un membre de la famille peuvent sembler sans importance, mais si elles ne sont pas prises en compte, elles peuvent devenir un problème plus tard.

Accomplir leurs dernières volontés

Les dernières volontés peuvent être documentées de différentes manières. Si vous n’êtes pas sûr des souhaits du défunt, consultez d’autres membres de la famille ou des amis proches. Les dernières volontés du défunt peuvent porter sur des questions telles que le don d’organes, l’inhumation ou l’incinération, l’inhumation de l’urne funéraire dans la nature comme au Columbarium à Prévost (Québec) ou encore la musique qu’il souhaitait pour ses funérailles.

Fixer un budget pour les services

L’établissement d’un budget pour le décès d’un être cher est l’un des meilleurs moyens de maîtriser le coût élevé des funérailles.

Le coût moyen d’un enterrement peut s’élever à 6 000 euros voire plus. Un cercueil seul peut valoir des milliers d’euros. Ce montant ne comprend pas les fleurs, la notice nécrologique, les frais de transport ou la pierre tombale.

La première chose à faire est d’établir un budget avant de contacter une entreprise de pompes funèbres. Toutes les entreprises de pompes funèbres ne travailleront pas dans votre intérêt. Par exemple, la plupart des salons funéraires n’exposent que les cercueils les plus chers. Mais la plupart du temps, ils ont des cercueils plus abordables et disponibles. Ils peuvent même utiliser des cercueils achetés auprès de revendeurs indépendants. Faire des achats en dehors du salon funéraire peut vous faire économiser des centaines, voire des milliers d’euros.

Choisir un salon funéraire

Si vous avez déjà choisi une entreprise de pompes funèbres, appelez-la pour l’informer du décès de votre proche. Ils peuvent vous aider à prendre rendez-vous pour faire les démarches nécessaires. Si vous n’avez pas de salon funéraire en tête, demandez à un ami ou à un membre de votre famille s’il a une recommandation à vous faire.

Lorsqu’un être cher décède, il est important de prendre le temps de rechercher les options qui s’offrent à vous pour choisir une entreprise de pompes funèbres. Les coûts varient d’une société à l’autre en fonction des services fournis. Elles peuvent aussi vous donner des informations sur les prix par téléphone, ce qui facilite la recherche.

Rassemblez tous les documents importants

Lorsqu’un être cher décède, vous devrez, au cours des semaines suivantes, envoyer des copies de divers documents à différentes personnes pour régler les derniers détails. Ces documents comprennent :

  • Informations relatives aux coffres ou aux coffres-forts – Il peut s’agir d’actes de naissance, de certificats de mariage ou de divorce, de documents de démobilisation militaire, d’un testament, d’actes de propriété, de titres de véhicules, de relevés financiers ou de retraite, de déclarations d’impôts, d’autres documents juridiques et de polices d’assurance. Si vous ne savez pas s’il en existe un, contactez la banque du défunt.
  • Le certificat de décès – Ce document est le plus couramment utilisé lors du décès d’un proche. Veillez à faire des copies et à les conserver en lieu sûr. Dans les jours qui suivent, vous en aurez besoin pour contacter les créanciers, les banques, les organismes d’état et les compagnies d’assurance.
  • Le testament – Si vous ne savez pas s’il existe, demandez à d’autres membres de la famille ou au notaire du défunt, il pourra vous informer de tout document important.
  • Toute police d’assurance-vie – Contactez la compagnie d’assurance dès que possible pour lancer la procédure de demande d’indemnisation au moment du décès d’un proche. Selon le fournisseur, il peut s’écouler plusieurs semaines avant que vous ne receviez le capital-décès de la police. Vous devrez peut-être remplir des documents supplémentaires pour leur permettre de commander les dossiers médicaux de la personne décédée.

Planification des funérailles

Décider des arrangements

L’organisation des funérailles est l’une des choses les plus difficiles à faire lors du décès d’un être cher si vous ne connaissez pas ses dernières volontés. Voici quelques-unes des principales décisions que vous devrez prendre :

  • Si votre proche sera incinéré ou enterré.
  • S’il y aura une exposition du défunt ou juste des visites.
  • Comment se déroulera le service funèbre
  • S’il y aura une procession au cimetière.

En outre, vous prendrez des dispositions pour les fleurs, le transport, la musique et si une réception aura lieu après les funérailles. Dans tous les cas, le fait d’avoir un membre de la famille ou un ami proche pour vous aider à prendre des décisions lors du décès d’un être cher peut rendre le processus beaucoup plus facile.

A l’aise dans l’écriture, je partage avec plaisir divers articles. J’ai de nombreuses compétences que ce soit dans la rédaction, le design, le SEO… Appliquée et rigoureuse, je vérifie toujours mes sources.