Accueil / Actualités / Complémentaire santé : les contrats collectifs sont plus attractifs

Complémentaire santé : les contrats collectifs sont plus attractifs

La Direction de la Recherche des Études, Évaluation et Statistique a réalisé une nouvelle étude sur la complémentaire santé. Elle s’avère être très intéressante notamment pour les contrats collectifs.

L’importance de souscrire à une complémentaire santé

Nous ne sommes malheureusement jamais à l’abri d’un problème de santé, mais les ressources personnelles ne sont pas toujours satisfaisantes. C’est pour cette raison qu’il est primordial de souscrire à une complémentaire santé, car elle aura la capacité de prendre en charge certains frais. Cela garantit un accès aux soins, mais plusieurs concepts sont au rendez-vous. Les assurés ont donc à leur disposition des contrats individuels, ils sont souscrits directement avec un organisme.

A contrario, ils peuvent opter pour un contrat collectif, mais dans ce cas, c’est l’employeur qui propose cette fameuse complémentaire à tous ses salariés. Dans ce cas, il peut être intéressant de souscrire à une surcomplémentaire santé.

Les contrats en collectif sont de meilleure qualité

La DREES s’est focalisé sur ce marché qui a déjà subi quelques réformes ces dernières années, il sera à nouveau chamboulé dans deux ans avec la généralisation. Les statistiques montrent que le marché est surtout rythmé par les assurances individuelles puisqu’elles représentent près de 70%. Avec cette prochaine réforme voulue par le gouvernement français, il y a de grandes chances pour que cette part diminue au profit des contrats collectifs. Cela sera possible grâce à l’ANI (Accord National Interprofessionnel).

Cet organisme a ensuite répertorié toutes les garanties en leur attribuant une note de A à E. La meilleure classe est identifiée dans 3% des contrats individuels alors qu’elle est répertoriée dans 53% des contrats collectifs. Cela crée un fort déséquilibre puisque les statistiques montrent que les complémentaires santé individuelles ont été 22% à être placées dans la catégorie E contre 6% pour les dossiers collectifs.

Quelques exemples de postes de dépenses pour les contrats

Il est important de noter que certains soins ne pourraient pas être effectués si l’assuré ne bénéficiait pas d’une complémentaire santé. Les chiffres de la DREES montrent qu’une opération de la cataracte engendrait 191.20 euros en 2006 contre 255 euros en 2013 pour les contrats collectifs. Pour le secteur individuel, les montants sont respectivement de 82.40 et 102.60 euros.

Pour l’optique qui reste une charge importante pour les patients représente un fort poste de dépenses avec 295 euros en 2013 pour le collectif contre 165 euros pour l’individuel. Par conséquent, nous comprenons aisément que les complémentaires santé mises à disposition par les employés sont largement attractives.

Consulter un médecin, Pixabay

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Un soda

Sexualité au top : quels sont les aliments à éviter car nuisibles à la libido ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si vous avez l’intention de faire l’amour, certains …

Réagissez !