Accueil / Actualités / Compléments alimentaires : des surdoses qui conduisent aux urgences

Compléments alimentaires : des surdoses qui conduisent aux urgences

Pour les compléments alimentaires, 80 millions de boites sont vendues en France. Ils sont devenus pour de nombreuses personnes des produits parapharmaceutiques classiques. Aux États-Unis, ils conduisent un nombre infini de patients à l’hôpital, plus de 23.000 entrées aux urgences chaque année dans ce pays. Les gélules et autres poudres miracles sont prises de façon abusive surtout pour les jeunes adultes.

Compléments alimentaires
Compléments alimentaires / Crédit Photo : Pixabay – MelSi

Cette réalité est malheureusement un fait de surconsommation alarmante. Le marché est en plein essor, lutter contre la fatigue, perdre du poids, se protéger des effets du temps, du cancer, de la perte des cheveux, la croissance de ces compléments représente un chiffre d’affaires étonnant. En France, en 2013, plus de 1,3 milliard d’euros et en 2014 le marché mondial frôlait les 200 milliards de dollars.

Des compléments alimentaires nocifs qui conduisent aux urgences

Les compléments alimentaires ont aux États-Unis un succès très important et malheureusement les abus sont les conséquences directes d’hospitalisation en urgence. Ces données ont été publiées dans la revue « New England Journal of Medecine », elle a été menée par les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et l’agence alimentaire Américaine des aliments et des médicaments (FDA). Pour arriver à ces conclusions, l’enquête a été mise en place de 2004 à 2013. Les 23.000 personnes qui sont entrées aux urgences n’ont pas toutes été hospitalisées, 2000 ont nécessité des soins plus importants.

Demande d’encadrement pour la vente des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires les plus décriés et les plus consommés sont les produits énergisants et amaigrissants, les symptômes sont pour la plus grande majorité de la tachycardie, des palpitations, des étouffements et parfois des allergies, des nausées. Les compléments alimentaires n’ont nul besoin du feu vert de la FDA pour être commercialisés contrairement aux médicaments. Les contrôles devraient être bien plus encadrés comme le demandent plusieurs associations.

Le danger concerne aussi la France, car des millions de boites sont écoulées

La France n’est pas épargnée par ce problème, plus de 80 millions de boites sont vendues et consommées par an. Les compléments alimentaires ont seulement besoin d’une déclaration qui est fournie par la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes, cet organisme dépend du ministère de l’Économie. Tous ces compléments alimentaires que l’on croit sans danger peuvent être des produits extrêmement dangereux pour la santé.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !