Accueil / Actualités / Compléments alimentaires : des risques parfois méconnus

Compléments alimentaires : des risques parfois méconnus

Les compléments alimentaires ont la cote lorsque l’hiver arrive puisque les consommateurs tentent de palier à des manques avec ces gélules.

Compléments alimentaires
Compléments alimentaires

Lorsque l’automne et surtout l’hiver arrivent, des consommateurs ont tendance à prendre des vitamines ou des compléments alimentaires sans connaitre parfois les risques encourus. Les raisons pour lesquelles les gélules sont prises sont multiples, car certains veulent limiter les carences, réduire le cholestérol, lutter contre la fatigue… La perte de poids est également à l’honneur, mais le geste de prendre des compléments alimentaires peut paraitre anodin, mais la réalité est bien différente. Pour sensibiliser autrui sur les risques encourus, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation) a décidé de partager les résultats de son enquête. Elle a également lancé une autre étude dont les résultats seront révélés en 2015 et ils porteront sur les compléments alimentaires dédiés aux sportifs et aux femmes.

Attention à certains compléments alimentaires

En 2009, l’agence a lancé le concept Nutrivigilance qui consiste à mettre en avant les éventuels effets indésirables apportés par des produits. Les compléments alimentaires se retrouvent en tête de liste puisque plusieurs signalements ont été référencés. Les consommateurs doivent donc être vigilants lors de la prise de telles gélules et notamment celles liées au cholestérol (levure rouge) et à la perte de poids (la p-synéphrine). Les risques sont donc méconnus et le nombre a tendance à augmenter puisqu’il existe des compléments alimentaires pour plusieurs domaines comme la perte des cheveux et ils sont facilement accessibles.

Des compléments alimentaires risqués pour la santé

Il faut noter qu’un Français sur 5 consomme des compléments alimentaires et les enfants ont également tendance à en prendre que ce soit en été ou en hiver. Toutefois, plusieurs effets indésirables sont connus comme des troubles hépatiques, gastro-entérologiques, la personne peut souffrir de problèmes cardiovasculaires et même neurologiques. Il  est donc vivement recommandé de solliciter un médecin pour obtenir un avis avisé notamment lorsqu’un traitement est pris.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bourdon

Les bourdons directement menacés d’extinction par un pesticide néonicotinoïde aux propriétés neurotoxiques

Si le déclin indéniable des insectes pollinisateurs est amorcé, ce sont les bourdons qui suscitent …

Réagissez !