Accueil / Actualités / Le comportement des jeunes évolue, certaines addictions sont moins présentes

Le comportement des jeunes évolue, certaines addictions sont moins présentes

L’observatoire Français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a publié un ouvrage de synthèses sur les addictions des plus jeunes, plus de 200 pages sur la consommation des 12 millions des 11-25 ans. Tout est pris en compte, les différentes drogues, l’alcool, le tabac, les jeux vidéo, d’argent, de hasard ainsi que tous les écrans confondus.

Une addiction aux réseaux sociaux

Le premier constat est plutôt positif, les jeunes ont tendance à s’adonner à ce genre de comportement un an plus tard qu’auparavant, le premier verre est bu à 15,2 ans, la première cigarette est fumée à 14 ans, le premier joint à 15,3 ans. La jeunesse d’aujourd’hui passe plus de temps devant les écrans, ce qui les éloigne de certaines autres tentations nocives. On a souvent tendance a critiquer internet, mais le web fait reculer la consommation des produits addictifs. Le temps à surfer est passé de 23% en 2003 à 83% en 2015 selon le rapport.

Accompagner les patients victimes d’addictions

L’adolescence est une période au cours de laquelle les jeunes tentent de s’affirmer par divers moyens vis-à-vis de la cellule familiale. Les adolescents remettent en question les fondamentaux. De nombreux parents sont soucieux des consommations de leurs enfants, les addictions qui suscitent le plus d’inquiétudes sont l’alcool, le tabac, le cannabis, la pratique des jeux vidéo. Les médecins peuvent représenter une bonne alternative, leur position permet de repérer très tôt les conduites à risques des adolescents. Ils sont en mesure de les aider à résoudre un problème psychologique, social. Le site Drogues Info Service a pour rôle de favoriser l’accès à des informations, il facilite aussi l’orientation vers des structures adaptées.

Le comportement des parents a aussi évolué dans le bon sens

Ce qui a une influence positive auprès des jeunes. Aujourd’hui, les adultes se préoccupent plus de leur santé, de leur bien être. Il y a donc moins d’alcool, de tabac, de quoi montrer le bon exemple à la jeunesse. Pour les jeunes, internet est devenu le média de la communication par excellence, ils pratiquent les jeux, l’écoute de la musique, le visionnage des vidéos, les recherches personnelles, les discussions en ligne, le téléchargement, les consultations des blogs.

La quasi totalité des jeunes naviguent sur le web de façon quotidienne

Pour les adolescents, le vrai danger d’internet sont les images choquantes ou pornographiques, l’usurpation d’identité, les virus, le piratage. Ont-ils tendance à minimiser la situation ? A chaque période, de nouvelles addictions plus ou moins dangereuses voient le jour, la jeunesse de 2016 se focalise plutôt vers le web, délaisse un peu l’alcool, le tabac, le cannabis mais encore trop d’adolescents s’adonnent aux drogues ou à d’autres comportements dangereux. Il ne faut jamais dédramatiser un acte qui peut influencer la perception d’un jeune vis-à-vis de tous les produits nocifs, leur avenir en dépend.

Une addiction aux réseaux sociaux, Pixabay – edar

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !