Tout au long de notre vie, la perte d’un être cher peut nous affecter plus ou moins. Tout dépend des stratégies que nous avons pour faire face au deuil. Le décès d’un être cher a un impact négatif sur notre santé physique et mentale et réduit notre réseau social et notre interaction avec les autres.

Quoi qu’il en soit, le deuil est nécessaire pour éviter de souffrir de maux à long terme. Aussi douloureux qu’il puisse être, le deuil ne doit pas être évité. Les experts soulignent qu’il faut faire face aux sentiments et aux émotions et les traiter.

La thérapie du deuil

Après s’être occupé de tout le processus de l’enterrement comme par exemple au cimetière à Prévost, la thérapie du deuil est un processus qui vous aide à accepter et à surmonter une perte, qu’il s’agisse d’un membre de la famille, d’un ami ou d’un animal de compagnie. Le deuil affecte chaque personne différemment. Certaines personnes s’en remettent en quelques mois, d’autres mettent des années ou passent toute leur vie à essayer d’y faire face.

La tristesse, la colère, la confusion, le regret, la culpabilité ou même le soulagement peuvent tous faire partie du processus. La thérapie de deuil est généralement assurée par un thérapeute, un psychologue ou un psychiatre qui peut vous aider à faire face au décès d’une personne.

Les étapes du deuil

Les experts ont établi les cinq phases du deuil, c’est-à-dire les étapes par lesquelles passe généralement une personne qui perd un être cher.

1- Le refus

Après le décès d’un être cher, il est courant de nier que cela s’est produit. De cette manière, nous essayons de nous protéger des émotions pénibles qui accompagnent le deuil.

2- La colère

La rage et la colère excessive sont deux sentiments courants après une perte. Nous retournons souvent notre colère sur d’autres personnes, y compris sur le défunt.

3- La négociation

Nous pensons pouvoir éviter le changement et nous nous posons des questions telles que : « Et si… ? Lorsque nous commençons à accepter la perte irrémédiable, nous devenons déprimés.

4- La dépression

Cette étape est appelée la « phase tranquille » du processus de deuil. La tristesse, la confusion et le besoin de s’isoler des autres sont des émotions courantes dans la dépression.

5- L’acceptation

La dernière étape du deuil est l’acceptation. Vous parvenez à accepter la perte et à comprendre ce qu’elle signifie dans votre vie. Cette étape apporte un état de calme et de sérénité.

Les clés pour faire face au deuil

Surmonter une perte n’est pas facile, mais c’est nécessaire pour continuer à vivre. Ces clés peuvent vous aider à gérer votre chagrin et à être à nouveau heureux.

–Rien n’est éternel. Nous vivons attachés à des personnes, des espaces et des étapes de la vie. Partir du principe que tout change et que rien n’est éternel est le premier pas vers la fin des choses.

– N’évitez pas le deuil. Cela ne nous empêchera pas de souffrir. Vous devez regarder le deuil et la mort afin de les surmonter. Le déni est une tromperie et pleurer peut être très thérapeutique.

– Chaque deuil est unique. Chacun interprète et assimile une perte différemment. Comparer votre chagrin à celui de quelqu’un d’autre témoigne d’une incompréhension et d’un manque d’empathie.

– Exprimez vos sentiments. Laissez vos émotions couler et vos sentiments remonter à la surface. Canalisez-les à travers une activité que vous aimez ou en vous rappelant de bons moments avec cette personne.

– Ne fixez pas de limite de temps. Certaines personnes sont en deuil pendant des années après la perte et d’autres s’en remettent plus vite. Allez à votre propre rythme et évitez de vous fixer une date limite.

– Entourez-vous de vos proches. Sortir et passer du temps avec les personnes qui vous rendent heureux est libérateur et vous aide à accepter la situation.

– Prenez soin de vous. Travaillez sur votre intérieur pour vous sentir bien. Faire de l’exercice, manger de façon équilibrée et dormir suffisamment vous aideront à tenir le coup.

Lorsque l’on a du mal à surmonter une perte, il est bon de consulter un professionnel. Cela peut vous fournir les nouveaux outils dont vous avez besoin pour faire face au deuil.