LOADING

Type to search

Consultation généraliste : un prix illégal de 25€

3 années ago
Share

Les généralistes veulent une consultation à 25€. Cette dernière pourrait être d’ailleurs instaurée illégalement dès vendredi chez certains professionnels.

Médecine

Médecine

Le gouvernement et les médecins sont face à des tensions qui s’éternisent. La grève est prévue le 31 mars prochain contre le projet de loi de santé, l’objectif consiste à faire entendre leurs revendications encore une fois. La rémunération d’une consultation fera partie des prochaines négociations. Le syndicat MG France propose un nouveau mot d’ordre tarifaire faire payer la consultation 25 euros dès vendredi au lieu des 23 euros. Ce syndicat dénonce le blocage des tarifs depuis cinq ans, selon leurs propos il ne s’agirait pas d’une revalorisation, mais d’une injustice qui n’a jamais été prise en compte. Cette mesure si toute fois elle est mise en place devrait de nouveau pénaliser les patients. Revaloriser les consultations pourrait redonner un second souffle à cette profession qui manque d’attractivité pour les jeunes, en France, 300 postes d’internats en médecine générale ne sont pas pourvus chaque année, soit 10 %.

La consultation des généralistes sera illégale

La caisse primaire d’assurance maladie a calculé le salaire d’un médecin généraliste, il gagnerait en moyenne 6000 euros par mois, un ORL 7100 euros. La CPAM basera ses remboursements toujours sur la consultation à 22 euros, le patient qui déboursait 1 euro de sa poche se verra amputer de 2 euros de plus. Faire payer 25 euros une consultation est passible d’une sanction juridique de la part de la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes. L’ordre des médecins a déclaré sur Europe 1 que ce débat n’était pas de leur ressort, une seule chose pourrait les faire changer d’avis, les plaintes des patients.

Une revalorisation des généralistes possibles en secteur 2

Actuellement, les généralistes sont en secteur 1, pour revaloriser leur consultation, il faudrait qu’ils passent en secteur 2. Cela les autoriserait à faire des dépassements, mais il faudrait prouver une formation supplémentaire d’une durée de deux ans dans un hôpital. En grève depuis fin décembre, vont-ils trouver un terrain d’entente sans oublier les patients.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *