Accueil / Actualités / Des courgettes avec des résidus de pesticides interdits depuis 44 ans

Des courgettes avec des résidus de pesticides interdits depuis 44 ans

Dans le département de la Gironde, des contrôles avaient été réalisés l’été dernier par les services de l’état sur plusieurs marchés de la région, des traces de deux pesticides ont été découvertes dans un lot de courgettes, elles venaient de maraîchers des alentours de l’agglomération de Bordeaux.

Des résidus de pesticides sont toujours présents dans les sols

Il s’agit du Chlordane et du Dieldrine, des pesticides interdits, ultra-puissants qui ont été retirés de la circulation dès 1972. Des révélations communiquées par le journal Sud Ouest. Les sols, semblent-ils, continueraient à être pollués par ces pesticides après plus de quarante années d’interdiction, y a-t-il un danger pour les consommateurs ? Tous ces pesticides employés par l’homme et dispersés dans l’environnement (eau, air, sol) sont d’importants contaminants des écosystèmes, ils peuvent être cancérigènes.

Des analyses supplémentaires en quête de résidus

Dès que la Dieldrine fut interdite en 1974, on retrouva dans plus de 96% de la viande, de la volaille, du poisson aux États-Unis et dans plus de 85% des produits laitiers. La présence de ces traces de pesticides a été confirmé par la chambre d’agriculture de Gironde qui vient de publier un communiqué en précisant que plusieurs parcelles allaient faire l’objet d’analyses afin de déterminer avec précision si les sols contiennent toujours ce genre de pesticides et toujours selon la chambre d’agriculture, les consommateurs n’auraient rien à craindre, car « aucun légume ne peut désormais se retrouver sur les étals ».

Des pesticides très longs à disparaître

L’élu écologique de la région vient d’écrire au préfet pour réclamer un plan d’urgence pour le département de la Gironde et selon ses propos, les pesticides que les agriculteurs utilisaient avant se retrouvent aujourd’hui dans les légumes que nous mangeons et ceux que les professionnels des cultures emploient maintenant se retrouveront forcément dans la nourriture de demain, mais, comme le rappelle le journal, la découverte de ces résidus n’avaient donné lieu à aucune communication. La Dieldrine est un pesticide particulièrement puissant et toxique, il est biodégradable, mais il s’avère au vu de cette découverte que le processus d’élimination est très long. Plusieurs écologistes demandent que des études soient réalisées pour mieux déterminer cette nouvelle pollution afin de protéger le milieu naturel.

Courgette, Pixabay – margavanderkroon

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !