Accueil / Actualités / Crash A320 : Andreas Lubitz n’aurait dû être présent ce jour-là

Crash A320 : Andreas Lubitz n’aurait dû être présent ce jour-là

Concernant le crash de l’A320, une information bouleversante a été partagée. Andreas Lubitz n’aurait pas dû être aux commandes de l’Airbus le jour du drame.

Andreas Lubitz
Andreas Lubitz

Andreas Lubitz était en arrêt maladie le jour du crash de l’appareil, il aurait caché cette information à la compagnie a souligné le parquet, les documents attestant d’un traitement médical ont été découverts, mais il n’y a aucune information concernant un mal-être pouvant conduire au suicide. Les enquêteurs ont repris pour la quatrième journée des recherches pour trouver la deuxième boite noire de l’A320 et continuer leurs investigations pour identifier les victimes du crash. La première boite noire a révélé que le copilote était bien seul dans le cockpit où il s’était enfermé et il aurait précipité l’avion contre la montagne ayant ainsi entraîné dans sa chute la mort de 149 personnes, cet acte désespéré et irresponsable n’a pas encore trouvé de réponses cohérentes pouvant expliquer ce tragique geste.

La piste du suicide d’Andreas Lubitz n’est pas confirmée à 100 %

La collecte des morceaux d’avion ainsi que les corps sont très difficiles et malgré ces scènes dramatiques les enquêteurs font leur possible pour rechercher les moindres détails, cela devrait durer encore deux semaines environ a indiqué le colonel de la gendarmerie porte-parole de celle-ci. Des tests ADN ont été pratiqués sur les familles des victimes pour pouvoir identifier les corps. La police allemande a saisi des papiers et des objets dans l’appartement d’Andreas Lubitz, mais pour l’instant rien de très significatif, les enquêteurs continuent les recherches pour découvrir le moindre indice qui pourrait étayer définitivement la piste du suicide.

Le commandant de bord a essayé de détruire la porte du cockpit

Manuel Valls a déclaré « tout s’oriente vers un acte délibéré du copilote, mais aucune piste n’est à écarter ». Le commandant de bord aurait essayé de fracturer la porte blindée à l’aide d’une hache, un outil faisant partie de l’équipement de sécurité, mais en vain (Bild). La compagnie devrait se voir confronter à des demandes d’indemnisation très conséquentes et à partir de maintenant la présence de deux pilotes sera obligatoire dans le poste de pilotage.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Mots

Dyslexie : la cause pourrait se trouver dans les yeux

La dyslexie est une altération significative de la lecture, les troubles apparaissent dès les premiers …

Réagissez !