LOADING

Type to search

Crèche de Clichy : à 12 mois, elle aurait été victime de maltraitances sexuelles

4 années ago
Share

Une crèche de Clichy après qu’une fillette de 12 ait été auscultée par l’équipe médicale. Cette dernière a constaté des maltraitances sexuelles.

Photo d'illustration d'un bébé

[/media-credit] Photo d’illustration d’un bébé

Une petite fille de 15 mois a été auscultée, car une puéricultrice avait signalé un problème de santé. Le service médical de la Fondation Roguet a donc pris en charge l’enfant et à cet instant les parents ont fait hospitaliser la fillette. Les médecins de l’hôpital Necker-Enfants malades situé à Paris ont ausculté à leur tour et ils se sont rendu compte qu’elle avait été victime de maltraitances sexuelles. Pour l’instant, aucune information supplémentaire n’a été transmise et le Procureur de la République appelle à la grande prudence tant que les examens complémentaires ne sont pas connus.

La crèche a tout de même été fermée à Clichy

Alain Isnard, le directeur de la Fondation a également partagé cet avis en précisant que les maltraitances sexuelles auraient pu être commises dans la crèche, au domicile de l’enfant ou ailleurs. Dans tous les cas, la crèche de Clichy a été fermée de manière provisoire au vu de l’enquête. L’affaire serait donc complexe, car la nature de ces maltraitances sexuelles n’est pas connue. La Fondation a partagé un communiqué où elle précise qu’une cellule psychologique a été mise en place, elle a également expliqué que des enquêteurs s’étaient rendus dans l’établissement.

Une information qui demande des précisions

Ainsi, aucune piste n’est envisagée pour l’instant et les policiers ont procédé à quelques auditions dans le but d’en apprendre davantage sur cette affaire. Cette information relayée par Le Parisien a donc causé un emballement médiatique qui selon le Procureur de la République aurait tendance à nuire au bon déroulement de l’enquête. Il a souhaité souligner que pour l’instant « on n’est absolument pas certain de quoi que ce soit ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *