Accueil / Actualités / Crèche de Strasbourg : un bébé de 9 mois oublié pendant 2h

Crèche de Strasbourg : un bébé de 9 mois oublié pendant 2h

Dans une crèche de Strasbourg, un bébé âgé de 9 mois s’est retrouvé seul alors que l’établissement était fermé. Sa mère n’a pas pu le récupérer.

Photo d'illustration d'une crèche
[/media-credit] Photo d’illustration d’une crèche
Lorsque la maman du bébé de 9 mois arrive devant la crèche de Strasbourg, une éducatrice lui précise de repasser à 18h30, car la petite fille est plongée dans son sommeil. Par conséquent, la maman décide de suivre le conseil et de ne pas sortir l’enfant de sa sieste. Toutefois une heure et demie plus tard, la mère de famille se présente comme convenu auparavant aux alentours de 17 heures devant cet établissement de Strasbourg. L’établissement est fermé, les portes sont closes et la maman n’arrive pas à obtenir des réponses.

Gemina est restée près de deux heures dans la crèche

Selon une information de RMC, la police est alertée et aux alentours de 20h30, l’établissement est toujours fermé. Toutefois, la petite fille âgée de 9 mois est encore dans la crèche et il s’est écoulé deux heures. Au vu de la situation les forces de l’ordre décident d’agir en défonçant la porte de cette crèche franco-allemande située au Port-du-Rhin. Le soulagement est sans doute au rendez-vous lorsque la maman retrouve sa petite fille prénommée Gemina qui avait les pieds gelés et elle était en pleurs.

Un bébé de 9 mois seul dans une crèche à Strasbourg

Au vu de la situation, la mère de famille a révélé qu’elle avait l’intention de porter plainte et son bébé de 9 mois ne remettra « plus jamais les pieds là-bas ». L’enfant était selon elle « fatiguée de pleurer » et ses pieds étaient gris. Cette maman tente d’avoir des réponses et selon une précision du Parisien, la responsable de la crèche de Strasbourg a révélé que « les procédures ont été respectées », mais elle reconnait qu’il « y a eu une erreur humaine d’une encadrante ». La directrice a présenté des excuses à la maman tout en admettant que la situation était à la fois scandaleuse et honteuse.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !