Se faire passer pour quelqu’un d’autre afin d’obtenir un avantage est qualifié pénalement d’usurpation d’identité et on entend souvent les termes de vol d’identité. Il s’agit en réalité d’utiliser non seulement un nom et un prénom mais plus grave encore les éléments matériels attachés à l’identification d’un individu comme un pièce officielle d’identité, date et lieu de naissance, carte de sécurité sociale, permis de conduite et bien évidemment au bout de la chaîne se trouve la signature. Comment éviter de se faire ainsi évincer de sa personnalité juridique et comment prouver que l’usurpateur n’est pas vous ? Voici quelques conseils très concrets et utiles.

Comment prouver l’usurpation

Un des grands classiques du vol d’identité consiste notamment à utiliser la signature d’une autre personne pour souscrire un crédit à la consommation. Comme ce genre de prêts est assez aisément accordé et que la démarche se fait au départ par téléphone, le fraudeur donnera tout simplement un autre nom et la date de naissance correspondante puis se fera envoyer le contrat à signer à une adresse différente.

Cela implique donc d’avoir préalablement volé un document où figure la signature originale que l’individu malhonnête imitera. L’argent du crédit sera ensuite versé sur un faut compte bancaire ouvert toujours avec ce nom volé puis sera retiré et le compte clôturé.

Comment se défendre face à une telle situation ? Il convient immédiatement de porter plainte et de saisir la justice pour qu’elle reconnaisse l’usurpation d’identité et dégage la victime de toute responsabilité et des engagements financiers souscrits à son insu. Mais il lui faudra aussi prouver que sa signature a été imitée et pour cela seul le recours à un expert graphologue permettra de le démontrer.

Comment éviter l’usurpation d’identité

Le vol d’identité intervient souvent à la suite de courrier, d’un sac à mains ou d’un portefeuille dans lequel la personne aura ses papiers d’identité, parfois un chéquier avec un RIB, une carte d’assuré social etc….

C’est pour cette raison qu’il convient d’être extrêmement vigilent dans les lieux publics car les pickpockets ne recherchent pas uniquement de l’argent liquide mais aussi des documents leur permettant de commettre d’autres infractions bien plus graves.

De même, il est recommandé de se faire envoyer le moins de courrier possible à son domicile, car les boîtes aux lettres sont souvent fracturées et leur contenu volé. La règle d’or est de ne jamais se faire envoyer un chéquier à son domicile, même par voie postale avec recommandée.

Mais désormais, les fraudeurs sont de plus en plus précis et connaissent bien les technologies informatiques permettant de rentrer dans l’ordinateur d’un individu et d’y prendre toutes les informations nécessaires à une fraude. Il est donc conseillé de changer régulièrement de mot de passe, de ne pas utiliser toujours le même, de changer de pseudo sur certains comptes d’achat en ligne et de régulièrement contrôler son compte bancaire avant qu’il ne soit trop tard.

En voyage, essayez de ne pas mettre tous vos papiers au même endroit et de vous promener avec des photocopies en laissant les originaux à l’abri dans le coffre d’un hôtel par exemple.