Accueil / Actualités / Crocs : il convient de lever le pied sur leur port trop fréquent qui est néfaste !

Crocs : il convient de lever le pied sur leur port trop fréquent qui est néfaste !

300 millions de paires en ont été vendues dans 90 pays ! Les chaussures Crocs, qui portent le nom de l’entreprise américaine qui a assuré leur conception en 2002, se sont imposées, avec rapidité, comme l’accessoire tendance de l’été. Elles sont portées, malgré leur design loin de faire l’unanimité, par des estivants envahissant, avec un bonheur affiché, les plages du monde entier. Les Crocs sont faites en matière plastique (précisément une mousse d’éthylène-acétate de vinyle) et peuvent être assimilées à des sabots aérés tels du gruyère.

Des crocs

De plus, leur offre de coloris est très vaste et donc propice à séduire le plus grand nombre de consommateurs. Ses deux armes marketing implacables sont l’ultra-tendance et l’ultra-confort. Cependant deux podologues américains, Megan Leahy et Alex Kor, dénoncent que le port sans repos des Crocs représente un véritable calvaire sans répit pour des pieds suppliciés de bien des manières. Leur interview accordée en exclusivité à un journal américain Huffingtonpost, que nous allons décrypter, vient nous éclairer sur les bobos des Crocs : elles nuisent aux articulations et aux tendons et déforment jusqu’à nos orteils. Les Crocs, dont nous sommes accros, sont un réel danger !

Deux podologues américains émettent des réserves et même des avertissements vis-à-vis des maux inhérents au port trop fréquent des Crocs

« Malheureusement, elles ne sont pas faites pour être portées toute une journée », met en garde  le Docteur Megan Leahy, podologue basée à Chicago et auteur partagé de cette étude qui chamboule beaucoup d’idées reçues sur les Crocs au confort trompeur. Selon elle, les Crocs « ne soutiennent pas assez le talon. Quand celui-ci est instable, les orteils ont tendance à se recroqueviller pour retenir la chaussure, ce qui ce peut provoquer des tendinites », a-t-elle expliqué précisant qu’elles peuvent également provoquer des déformations d’orteils, des problèmes d’ongles, des cors ou des callosités. Le seul point véritablement positif qui émane de cette réflexion conjointe est le suivant : « Les deux seuls types de patients qui pourraient bénéficier du port quotidien de ces chaussures sont ceux qui ont le voûte plantaire très élevée ou ceux qui souffrent d’œdème excessif de leurs jambes ou leurs chevilles », vérité vérifiée et déclarée par le Docteur Alex Kor, président de l’Académie américaine de podologie.

Un usage des Crocs interdit au personnel hospitalier de pays pionniers mais un usage modéré serait déjà un grand atout pour la santé des pieds

Notons que la politique de l’autruche a cédé le pas à la confrontation parfois âpre avec la réalité. Nous ne pouvions pas contourner éternellement ce problème de santé plantaire qui est aussi un problème de santé publique. Les pieds en souffrance ne relèvent pas uniquement du port excessif des Crocs, mais également de la plupart des chaussures ouvertes, comme les tongs par exemple. Notons que les Crocs sont très arborées dans le milieu hospitalier dont elles sont devenues également emblématique. Des mesures coercitives ont déjà été prises à l’attention des Crocs dans d’autres pays largement pionniers, contrairement au nôtre (du moins pour l’instant). L’exemple le pus connu est depuis une année 2011 clairvoyante, une décision qui a été décidée et appliquée dans les hôpitaux d’Autriche, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et du Canada : interdire à leur infirmières le port ces chaussures, au design trop aéré et un manque de solidité, pour protéger le pied d’instruments pointus comme les seringues ou les aiguilles redoutées à juste titre.

Des crocs, Pixabay – MAKY_OREL

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Chauve-souris enragée dans la Drôme : les conseils sanitaires émanant de la préfecture

Les chauves-souris sont des animaux insectivores très utiles et légalement protégées. La découverte d’un de …

Un seul commentaire

  1. Monsieur le journaliste à qui rien ne permet d’affirmer un titre d’article aussi destructeur pour une entreprise.DEUX podologues ont émit une avis sur le port d’une marque, Deux podologues sur au moins 60 000 podologues exerçant autour de ces DEUX podologues ( si l’on transpose les chiffres français aux usa). Le port de ces chaussures serait un problème de santé planétaire d’après vous ? Il existe des milliers de chaussures  » tong , claquette ect » qui posent probablement plus de problèmes et dont tout le monde se fiche je n’en veux pour preuve que vous n’en parlez pas.Les clients n’ont qu’a ne pas les acheter si elles ne conviennent pas et arrêtez de penser que les porteurs de cette marque sont des masochistes

Réagissez !