Accueil / Actualités / Cuisine : des cuissons auraient tendance à favoriser les maladies

Cuisine : des cuissons auraient tendance à favoriser les maladies

Dans la cuisine, il existe plusieurs cuissons et certaines favoriseraient les maladies. L’Académie nationale de pharmacie a fait part de ses observations.

Cuisine

Nous savons que dans la cuisine, certains aliments peuvent être néfastes pour la santé. Aujourd’hui, l’Académie nationale de pharmacie souhaite mettre en garde les utilisateurs tout en pointant du doigt certaines cuissons. Ainsi, que ce soit la friture, le grill, ou le four avec une température assez haute, le développement de pathologies est favorisé et il accélère le vieillissement. Pour obtenir cette conclusion, l’Académie a constaté que les aliments frits, les grillades rôties, les céréales grillées, le café, les biscuits sont néfastes pour la santé.

Des cuissons qui rendent malades

Depuis trois décennies,une étude est menée et elle a permis de constater que ces cuissons favorisaient des maladies comme le diabète, les troubles neurologiques et même l’hypertension. La cause se trouve sur les aliments beaucoup trop cuits, car ils sont composés de zones noires ou brunies. Ce phénomène baptisé glycation avancée a déjà été au cœur d’une étude américaine.

Privilégier les basses températures

Elle mettait en avant les risques liés à ces cuissons. Cette glycation avancée était donc la cause de troubles prématurés de la mémoire et certaines pathologies se rapprochaient de la maladie d’Alzheimer. À ce jour, il n’y a aucune norme et l’Académie nationale de pharmacie demande aux autorités qu’un procédé soit mis en place pour que les AGE (glycation avancée) ne dépassent pas un certain seuil dans le sang. Il est donc vivement recommandé de favoriser certaines cuissons (basse température), comme le micro-ondes, la vapeur ou encore l’eau. Il faut également noter que les zones noires ou brunies apparaissent lors d’une cuisson supérieure à 120 degrés.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Enfant

La générosité des internautes va permettre au petit Louis, âgé de cinq ans, d’apprendre à manger normalement

L’histoire du petit Louis, dont vous connaissez peut-être des épisodes, en est presque à son …

Réagissez !