Accueil / Actualités / Cystite : les vacances et ces inconvénients incontournables

Cystite : les vacances et ces inconvénients incontournables

La cystite en fait partie, cette infection urinaire est bien souvent décelée en période estivale, la déshydratation joue un grand rôle dans sa déclaration. Ce problème médical est strictement féminin, le corps et sa configuration anatomique favorisent la prolifération des germes et autres bactéries déclencheurs de cette maladie.

Médecin
Médecin / Crédit Photo : Pixabay – DarkoStojanovic

La cystite, petit problème de l’été pour certaines femmes, mais elle est aussi souvent fréquente en période de grossesse et lors de la ménopause. Toutes ces précautions peuvent parfois ne servir à rien. Des vêtements trop serrés sont à éviter, il faut beaucoup boire en période chaleur, il faut uriner après les rapports intimes, ce sont de petites recommandations qui peuvent aider à la cystite de ne pas se déclarer au mauvais moment.

Les vacances sont propices à la cystite

La cystite est une inflammation de la paroi de la vessie, les urologues définissent cette maladie ainsi, elle est due à des bactéries habituellement logées dans le côlon. On s’aperçoit très vite que quelque chose ne va pas, le besoin d’uriner très souvent alors que cela n’est pas nécessaire, une sensation de brûlure très désagréable accompagnée de violents maux de ventre. Une petite fièvre peut s’installer durant une cystite. Elle peut s’estomper d’elle-même, mais il vaut mieux consulter un médecin pour que la maladie stoppe rapidement, des antibiotiques sont prescrits et il faut boire abondamment pour éliminer les germes.

Des femmes victimes de 30 cystites par an

Les complications sont rares, mais elles existent tout de même, les bactéries peuvent remonter jusqu’aux reins et là c’est plus sérieux, il s’agit plus précisément d’une pyélonéphrite, les symptômes sont les mêmes que pour la cystite, mais la fièvre est plus violente ainsi que les douleurs dorsales. Au delà de quatre cystites par an, il vaut mieux consulter un spécialiste, un urologue qui va déterminer le problème avec précision, certaines femmes peuvent avoir plus de trente cystites par an.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Télévision

Sommeil : les séries TV auraient un impact négatif

Personne ne peut ignorer que le sommeil c’est la santé. Pourtant plus d’un Français sur …

Réagissez !