LOADING

Type to search

Cytomégalovirus chez le nourrisson : une maladie mortelle méconnue

2 années ago
Share

Le cytomégalovirus est une infection visible chez le nourrisson et malgré son caractère mortel, cette maladie reste méconnue, car le virus passe le plus souvent inaperçu. C’est un père de famille qui permet de la mettre dans la lumière.

Un bébé

Un bébé / Crédit Photo : Pixabay – jakobking85

Malheureusement, le cytomégalovirus fait l’objet d’une médiatisation à cause d’une triste nouvelle. Un père de famille dont l’enfant a été victime de cette infection a décidé de sensibiliser autrui sur les dangers d’une telle maladie. Cette dernière se transmet d’une multitude de façons, car il est possible de contaminer un individu et donc un bébé via le sang, les larmes, le lait maternel ou encore les sécrétions référencées dans le col de l’utérus et le vagin.

Sur Facebook, il évoque avec émotion le décès de son bébé contaminé par le CMV

L’homme a la possibilité de transmettre le cytomégalovirus par le sperme et en ce qui concerne la prévalence, elle est de 30 voire 70 % pour l’Europe. C’est donc sur Facebook que ce père de famille a évoqué avec émotion le décès de son bébé contaminé par le CMV. Cette maladie est méconnue et pourtant elle est extrêmement dangereuse chez le nourrisson et c’est pour combattre cette méconnaissance qu’il a décidé de transporter dans la lumière son vécu qui reste bouleversant.

Car si donner la vie est le bonheur absolu, perdre un enfant est sans doute l’un des plus grands malheurs.

Le cytomégalovirus est largement répandu, mais méconnu

Pour ce père de famille, le cytomégalovirus ne fait pas l’objet d’une politique de prévention et il invite toutes les femmes à procéder à un dépistage notamment en insistant auprès des gynécologues qui ne proposent pas ce procédé. Sa compagne avait été avertie de plusieurs dangers au cours de sa grossesse, mais malheureusement le CMV n’en faisait pas partie et il a pourtant frappé de plein fouet cette famille.

Ce père de famille révèle que cette infection est la plus répandue chez les enfants à naître, il ne faut donc pas négliger la prévention.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *