Accueil / Actualités / De nombreux décès dus aux brûlures, les enfants sont concernés

De nombreux décès dus aux brûlures, les enfants sont concernés

Les brûlures peuvent être très graves et les enfants en bas âge ne sont pas épargnés par ces accidents qui peuvent être plus ou moins graves et d’après le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) que l’institut de veille sanitaire a publié mardi, les jeunes enfants seraient particulièrement concernés une nouvelle fois par les brûlures, des chiffres relevés à la hausse et qui en France, chaque année entraîne des centaines de décès.

Les enfants moins de 4 ans sont nombreux à être des victimes

Dans notre pays, une victime sur quatre serait un enfant d’après l’institut de veille sanitaire et mis à par les nombreux décès, les séquelles psychologiques peuvent être très importantes. En 2011, plus de 8670 personnes ont été hospitalisées à la suite d’un épisode de brûlure en France. Les enfants entre 0 et quatre ans représenteraient plus d’un quart des victimes soit 27%, parmi ces chiffres plus de la moitié étaient âgés entre 0 et un an. Ces derniers chiffres montrent parfaitement qu’il est important de mettre en place des campagnes d’informations et de prévention et notamment envers les enfants et surtout pour ceux en bas âge, lorsqu’ils commencent à marcher et à vouloir toucher tout ce qui les entoure. Ces remarques ont été faites par les auteurs du dernier bulletin épidémiologique de l’institut de veille sanitaire.

Les brûlures sont plus nombreuses dans le Nord Pas de Calais

En ce qui concerne l’année 2011, le nombre de décès déclaré dans les hôpitaux représente 215 personnes, 135 hommes et 80 femmes, l’âge moyen des individus qui ont trouvé la mort est de 63,9 ans. Les parties du corps les plus touchées sont la tête et le cou avec un pourcentage de 21%, la main et le poignet 19%, le torse 16%, la hanche, les jambes 13%. Toutes les régions de France n’obtiennent pas les mêmes chiffres en ce qui concerne les accidents dus aux brûlures, l’Ile de France, l’Alsace, et l’Aquitaine ont des taux faibles, 10 personnes pour 100.000 habitants, la Picardie, le Languedoc Roussillon, le Nord Pas de Calais ont quant à elles des taux élevés, plus de 18 personnes pour 100.000 habitants.

Les lisseurs à cheveux sont potentiellement dangereux

Malgré ces chiffres qui restent très préoccupants, les auteurs du dernier bulletin épidémiologique  se veulent tout de même rassurants et ils indiquent que depuis l’installation des détecteurs de fumées dans les foyers français, on peut s’attendre à une diminution de décès suite aux brûlures. Une étude britannique  a publié récemment que les lisseurs à cheveux étaient responsables de brûlures très graves chez les enfants en bas âge selon une source de PourquoiDocteur.

Flamme, Pixabay – roegger

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à …

Réagissez !