Accueil / Actualités / Pour de nombreux Français, la prévention en matière de santé est « urgente »

Pour de nombreux Français, la prévention en matière de santé est « urgente »

L’amélioration de la prévention est encore à développer plus intensément, pour l’instant nous sommes encore dans un système très ancré sur le curatif. En France, nous constatons de nombreuses inégalités sociales, la mortalité prématurée reste élevée, quant à l’espérance de vie même si elle s’allonge, la situation sanitaire n’est pas pleinement satisfaisante. 

Le monde de la médecine

Certains candidats à la présidence ont-ils inclus dans leur programme de campagne la prévention ?

Ils sont très nombreux à avoir parlé de tout et de rien tout au long de cette longue préparation à la présidentielle, peu se sont véritablement penchés sur le sujet de la prévention, pourtant cela reste un point important dans notre société moderne. Plusieurs Français ont vraiment du mal à se focaliser sur la prévention car ils se sentent pour la plupart encore mal renseignés au quotidien. Une enquête a été menée auprès de 1002 personnes sur le sujet, les résultats parlent, les sondés ont des difficultés à adopter les bons comportements comme par exemple, une alimentation saine, équilibrée, dormir 7 heures par nuit, pratiquer 30 minutes de marche par jour. Seulement 20% des personnes interrogées ont avoué avoir une alimentation saine durant leurs repas.

Les recommandations de l’organisation mondiale de la santé sont-elles suivies par les Français ?

Dans cette étude menée par l’association CROC and MOVE, seulement 30% des sondés déclarent faire systématiquement au moins 1 heure d’activité physique par semaine, 27% à marcher au moins 30 minutes, à boire 1,5 litre d’eau par jour. Le nord représente la région où les habitants sont les plus mauvais élèves, l’est quant à lui est premier de la classe. Ipsos au vu de ces résultats a donné aux Français une note 6/10 avec la mention peut mieux faire. La plupart des personnes expliquent que la prévention reste insuffisante, 36% soulignent qu’ils sont mal informés sur les maladies liées à de mauvais comportements.

Les habitudes récurrentes doivent être améliorées

Les mauvaises habitudes comme la consommation d’alcool, le stress, l’inactivité physique, les rappels des vaccins non faits, restent aujourd’hui encore trop importantes pour de nombreux Français, plus de 9 sur 10 estiment que les bienfaits en matière de prévention santé est « urgente ». Le numérique apparaît comme un secteur prometteur selon les propos avancés par les auteurs de l’étude. La prévention en matière de santé passe aussi par une amélioration de la répartition des médecins sur le territoire, l’obtention plus rapide d’un rendez-vous auprès d’un spécialiste.

Le monde de la médecine, Pixabay – frolicsomepl

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Epilepsie

Le Cannabidiol, l’un des 60 composants du cannabis au secours des épileptiques

Les recherches sur ce composant n’en sont qu’au début mais le dernier essai clinique pourrait …

Un seul commentaire

  1. J’ai peur qu’une attitude préventive, en matière de santé, demande de la volonté d’abord associée à une habitude de prise en charge de soi, ce qui est moins le cas dans un pays dans lequel, l’assistance est souvent de rigueur. Nous l’avons vu avec la notion récente de prescription du sport sur ordonnance et la demande de remboursements faite par certains.
    Mettre en avant la méconnaissance, fait sourire à part de vivre dans une grotte, isolé, seul, et sans moyens de communications. En matière de pratique physique et sportive, beaucoup sont des fils et filles de Churchill…et le reconnaissent.
    La Prévention se nourrit de beaucoup de facteurs, et c’est tout le mode de fonctionnement de la société qui influe, en plus des facteurs du choix individuel.Des exemples : très peu de parc et jardins dans les villes, de piscines, de stades, des temps pour déjeuner trop courts en entreprise à commencer dans les hôpitaux public qui donnent un mauvais exemple à suivre…etc
    Dans ce domaine aussi, la « com » ne peut remplacer l’action. Nous sommes exclusivement dans une société de « com » car le politique n’a plus le courage, la volonté et la force de gouverner la cité.

Réagissez !