Accueil / Actualités / Dealers à Marseille : des clients reçoivent des cartes de fidélité

Dealers à Marseille : des clients reçoivent des cartes de fidélité

A Marseille, les dealers ont le sens du commerce, une carte de fidélité comme dans votre supermarché est offerte aux clients.

Marseille
Marseille

Les dealers n’ont plus peur de rien, ils sont même inventifs et pour se faire de la publicité ils n’hésitent pas à employer les mêmes moyens que les grandes surfaces qui récompensent leurs clients en leur offrant une carte de fidélité. Bien remplie, elle vous rapporte des cadeaux ou un chèque à déduire de vos courses. Les dealers pratiquent le commerce attractif, ceux de la cité de Val-Plan du 13earrondissement de Marseille comme le rapporte le quotidien « la Provence » ont décidé pour mieux vendre leurs marchandises interdites de donner aux meilleurs clients une carte de fidélité. Pour 10 barres de « shit » achetées une vous sera offerte gracieusement. Cette façon de dealer donne l’impression d’être chez votre boucher ou votre épicier. Les dealers ont même dans certains quartiers proposé « une formule confort » qui vous donne le droit de repartir avec un paquet de cigarettes, un paquet de feuilles OCB et un briquet, tout cela offert par la maison. On peut découvrir aussi des heures d’ouverture « de 11 heures à minuit ».

A Marseille, les dealers deviennent des adeptes du business

Les trafiquants deviennent avec le temps de vrai businessman et pour attirer de nouveaux clients ou fidéliser les anciens, ils n’hésitent pas à concurrencer les idées qui marchent. Cette façon d’opérer est nouvelle, mais elle a su se faire rapidement connaitre, le mot a circulé sur les réseaux sociaux et nombreux sont ceux qui viennent se rendre compte par eux même de ce nouveau marché de la drogue.

Le « shit » prend de l’ampleur au détriment des habitants

Quant aux habitants de ces quartiers, le discours n’est pas le même, ils en ont marre de ce trafic qui perturbe leur vie de tous les jours, les mères de famille s’inquiètent pour leurs enfants, l’insécurité est devenue leur quotidien et tout cela aux yeux de tous et en toute impunité, peut-être qu’un jour on pourra acheter sa barrette de « shit » avec une carte bleue.

Crédit Photo : Pixabay – Jeffdiabolu

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !