Accueil / Actualités / Décès d’un octogénaire à Brest, des conditions de travail aux urgences complexes

Décès d’un octogénaire à Brest, des conditions de travail aux urgences complexes

À Brest, un octogénaire a perdu la vie aux urgences, mais il n’a pas eu le temps de rencontrer un médecin. Il est décédé avant sa venue et cela montre les difficultés auxquelles le milieu hospitalier doit faire face.

La CGT dénonce un manque d’infirmières à Brest

En France, les hôpitaux se retrouvent dans des situations très difficiles, car le personnel est souvent peu nombreux alors que les dossiers se multiplient au fil des heures. Désormais, deux versions se confrontent selon France Info, car la CGT aurait précisé que le nombre d’infirmières n’était pas celui escompté. La Société française de médecine générale demande via des normes que l’établissement soit composé de 48 infirmières, mais l’hôpital de Brest en aurait que 36, soit 12 de moins. De son côté, la direction a insisté sur le fait que cette déclaration était fausse.

Un manque de moyens dans cet hôpital de Brest

Le décès de cet octogénaire a chamboulé la toile, la direction a souhaité s’exprimer en insistant sur le fait que l’équipe médicale était complète le jour où cet homme de 89 ans est arrivé. Toutefois, un problème de taille serait au rendez-vous, car les locaux ont été rénovés et la superficie dédiée au travail a été multipliée pratiquement par deux. Les représentants du personnel soulignent ainsi que les médecins, infirmières et autres professionnels doivent évoluer dans 4500 m² et il y aurait un manque de moyens qui avait déjà été signifié depuis l’automne.

Des problèmes à pointer du doigt dans les hôpitaux de France ?

Cet hôpital de Brest serait confronté à des difficultés, mais ce n’est sans doute pas le seul. Dans tous les cas, une enquête sera mise en place notamment pour connaitre les conditions dans lesquelles cet octogénaire a pu être reçu. En parallèle, les circonstances du décès devraient faire l’objet d’une recherche. Il faut tout de même noter qu’il serait arrivé dans cet établissement à 11h50 et le décès aurait été prononcé à 14h30 alors qu’aucun médecin, infirmier ou professionnel ne l’aurait examiné. L’équipe est bouleversée par ce décès.

Couloir d’un hôpital, Pixabay – bella67

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Un soda

Sexualité au top : quels sont les aliments à éviter car nuisibles à la libido ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si vous avez l’intention de faire l’amour, certains …

Réagissez !