LOADING

Type to search

Les décharges électriques, les nouvelles technologies pour améliorer l’apprentissage

2 années ago
Share

Pour mieux apprendre, que faut-il faire sinon s’attarder sur un texte, le réviser plusieurs fois et cela durant des heures parfois et certains estiment qu’assimiler un nombre d’informations importantes avant de dormir permet de mieux se souvenir du contenu le lendemain. Tous ces petits trucs que l’on met en place pour apprendre plus facilement, et cela dans un temps bien déterminé restent aléatoires. Il semblerait qu’une étude vient de mettre en évidence une nouvelle façon de s’instruire, et cela grâce à de petites décharges électriques, une théorie tirée tout droit d’un film de science-fiction, mais qui pourrait fort bien s’appliquer à tout à chacun.

Des chercheurs ont mis au point un nouveau système qui permet d’améliorer l’apprentissage

En travaillant pour le laboratoire HLR, les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique Fronters in Human Neuroscience. Les travaux réalisés démontreraient que de toutes petites décharges électriques pourraient permettre un apprentissage plus facile et d’une manière plus efficace. Les scientifiques pour arriver à de telles conclusions ont fait passer plusieurs tests à six pilotes professionnels militaires et de grande ligne et à 32 pilotes amateurs. Les chercheurs ont analysé les ondes cérébrales des pilotes placés devant un simulateur de vol, les pilotes les moins expérimentés ont subi la même opération, certains étaient équipés d’un casque qui stimulait le cerveau.

Des recherches supplémentaires pour valider cette méthode d’apprentissage

Les conclusions de cette étude sont très parlantes, les pilotes qui étaient équipés d’un dispositif muni de faibles décharges électriques ont appris à effectuer les tâches demandées bien plus rapidement que les autres non munis du protocole d’essai. La recherche est pour l’instant aux débuts, cela ne permet pas actuellement d’attribuer de façon certaine la validité des résultats obtenus, mais cette expérience reste très intéressante, car c’est la porte ouverte à d’autres tests plus concluants et surtout il faut que cela soit sans danger, apprendre vite oui, mais sans douleur et sans effets néfastes pour la santé. Ce laboratoire HLR n’est pas à ses premières expérimentations en matière de technologies, certaines sont utilisées aujourd’hui par la NASA.

Apprendre, Pixabay – janeb13

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *