Accueil / Actualités / Découverte d’un cas de transmission sexuelle du virus Zika, l’inquiétude ne cesse de croître

Découverte d’un cas de transmission sexuelle du virus Zika, l’inquiétude ne cesse de croître

L’institut Pasteur de la ville de Lille vient de mettre en place une plateforme en ligne qui va permettre à tout le monde de mieux connaitre le virus et les risques liés à celui-ci, car il est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et les fœtus. Le risque de microcéphalie des majeurs pour toutes les femmes qui attendent un bébé, un risque transmissible par voie sexuelle est également mis en avant par l’institut Pasteur et par les autorités du Texas.

Les hommes invités à ne pas avoir de rapports non protégés à cause de Zika

Les autorités sanitaires du Texas aux États-Unis ont annoncé le premier ces de transmission sexuelle du virus Zika. L’institut Pasteur qui avait déjà en juillet dernier signalé ce risque dans un rapport recommande à tous les hommes qui se rendent dans les zones où le virus est virulent de ne pas avoir de rapports sexuels sans protection afin de ne contaminer d’autres partenaires éventuellement enceintes et quant aux femmes qui veulent procréer, éviter tous rapports sexuels avec des hommes qui reviennent d’une zone d’épidémie. La plateforme mise en place par l’institut Pasteur cible en premier toutes les femmes qui seraient en âge de donner naissance à des enfants, mais elle est là aussi pour répondre aux différentes questions, interrogations et donner une réponse sur un point particulier.

Une plateforme pour obtenir toutes les réponses nécessaire sur le virus Zika

La plateforme renseigne sur les zones à risque, elles sont actuellement au nombre de trente, elle est disponible pour toutes les personnes qui veulent se rendre dans un pays où le virus est susceptible d’être dangereux. L’Irlande a fait état de deux cas sur son territoire, le Chili a détecté son premier cas en début de semaine.

Comment se prépare la France au virus Zika ?

À la fin du mois de janvier Marisol Touraine a annoncé la présence de cinq cas en France métropolitaine, les autorités se veulent rassurantes, la ministre a rappelé que la période des moustiques se situait dans notre pays de mai à novembre. L’inquiétude est surtout pour le moment pour la Guyane et pour les Antilles. Au Brésil, plus de 3500 enfants sont nés avec le syndrome de la microcéphalie contre 150 l’année précédente. L’OMS s’inquiète des conséquences d’une infection par le virus Zika.

Moustique tigre, Pixabay – WikiImages

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !