Dentistes : les tarifs trop onéreux au cœur d’une mobilisation

Certains patients font l’impasse sur les soins dentaires plus particulièrement sur les prothèses, la cause concerne les prix trop prohibitifs. D’un cabinet à l’autre, les tarifs peuvent très vite s’envoler du simple au double. Les chirurgiens dentistes sont réfractaires à la loi santé car le plafonnement des prothèses que Marisol Touraine veut leur imposer ne les satisfait pas, ils ont montré leur désaccord ce vendredi dans les rues où ils ont clamé leur colère. La ministre de la santé via la loi de santé espère que de nombreux patients vont enfin pouvoir se faire soigner les dents. En France, une personne sur cinq renonce à un soin dentaire à cause du prix trop élevé.  C’est dans ce domaine ainsi que celui de l’optique que les renoncements sont les plus nombreux. 

Dentiste

Les soins dentaires sont-ils trop chers ?

Un patient qui a besoin de se faire poser une prothèse, un bridge, une couronne y renonce le plus souvent, car les devis demandés sont trop chers, les remboursements restent moindres. La clé de ce problème : aucune loi n’encadre les tarifs pratiqués par les chirurgiens dentistes sur les prothèses dentaires. Des couronnes d’import achetées à peine 40 euros en Hongrie, en Turquie sont facturées plus de 500 euros en France. Les dentistes tentent d’expliquer les marges importantes avec le prix des locations des locaux, les factures et autres dépenses onéreuses. La cause directe de ces prix exorbitants concerne le tourisme médical.

Il est en pleine expansion, les Français en quête de soins moins chers n’hésitent plus à franchir les frontières pour se faire soigner les dents dans d’autres pays européens. En Hongrie, les prothèses dentaires coûtent environ le quart des tarifs français, les soins sont aussi remboursés par la sécurité sociale, une opportunité qui vaut le déplacement, car plus de 35% des citoyens renoncent aux soins pour raisons financières.

Pourquoi les chirurgiens dentistes ne veulent-ils pas jouer le jeu ?

L’assurance maladie propose de revaloriser les soins de base comme le détartrage, le soins de caries pour compenser sauf que les dentistes s’y opposent car pour eux, l’équilibre financier de leur cabinet serait compromis. Après des mois de négociations, aucune avancée n’est d’actualité. Pourquoi en est-on arrivé là ? Il y a trente cinq ans afin d’éviter les dérives des dépenses de la sécurité sociale, les soins de base ont été encadrés, remboursés pour une grande partie, en revanche les tarifs des prothèses sont devenus libres. Chaque cabinet dentaire peut établir ses propres grilles. Ne pas se faire soigner les dents peut entraîner de graves conséquences sur la santé.

Les facteurs économiques, sociaux restent la principale cause de renoncement de l’hygiène bucco-dentaire. Pourtant certaines infections non soignées peuvent mener à des troubles cardiaques. A quand des soins dentaires plus encadrés, plus abordables, mieux remboursés ?

Dentiste, Pixabay – jarmoluk

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !