LOADING

Type to search

Dépistage prénatal : la France doit augmenter la fréquence

3 années ago
Share

Le dépistage prénatal en France n’est pas assez courant, car 3 % des futurs mamans auraient recours à cette pratique au cours du 1er trimestre.

Bébé

Bébé

Durant la grossesse, toutes les futures mamans devraient subir des tests de façon systématique pour prévenir certaines maladies infectieuses, or il n’en est rien, le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’institut de veille sanitaire (INVS) a publié aujourd’hui mardi 12 mai des conclusions qui ne sont pas très rassurantes. Les tests pour dépister la toxoplasmose, l’hépatite B, la syphilis ne seraient pas proposés tout le temps aux futures mamans, la cause première serait le manque de personnel qualifié pour les dépistages. Cette étude a été menée auprès de 18.000 femmes, 90% d’entre elles auraient subi des tests pour l’hépatite B et la syphilis, mais 3% de futures mamans n’auraient pas eu de dépistages lors des trois premiers mois de grossesse.

Un dépistage prénatal optimisé avec 7 consultations

En ce qui concerne le VIH, le dépistage doit être normalement proposé, mais il n’est pas obligatoire. L’étude a mis en évidence que les femmes les plus chanceuses et qui avaient les meilleurs soins habitaient l’Ile de France, il y a encore de nombreux progrès à faire en ce qui concerne la province. Durant une grossesse, on doit subir sept consultations prénatales obligatoires, elles peuvent être pratiquées par un gynécologue, une sage-femme ou un médecin généraliste. Le premier trimestre est primordial, c’est à ce moment et surtout à la fin du deuxième mois que le personnel médical va commencer un examen complet : une prise de sang pour détecter certaines maladies infectieuses, une analyse d’urine pour le sucre et l’albumine et une première échographie, cette visite est essentielle pour la santé de la maman et du bébé.

Un dépistage prénatal pour une grossesse harmonieuse

La toxoplasmose est l’infection la plus fréquente en Europe et lorsqu’une primo-infection est détectée il y a 25% de risques que le virus soit transmit au fœtus. Le dépistage permet aux parents de choisir ou non de poursuivre la grossesse en cas de maladies infectieuses et pour le cas où la grossesse se poursuivrait, l’accouchement sera fait dans une maternité spécialisée. Le dépistage est essentiel pour une grossesse en toute harmonie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *