La dépression peut avoir des conséquences autre que la tristesse chez les adolescents

C’est une pathologie qu’il faut prendre très au sérieux, elle a un impact direct sur les aspects de la vie des adolescents. Si elle n’est pas détectée, soignée à temps, cela peut conduire à des problèmes notamment à l’école, à la maison : drogue, violence, suicide. L’adolescent est souvent pour certains jeunes une période difficile à passer. Les experts estiment que seulement 20% des adolescents atteints de dépression reçoivent de l’aide durant leur malaise. Ils doivent faire face à de nombreux changements liés à la puberté, à l’avenir, au stress des examens. Le passage de la vie d’enfant à celle d’ado peut aussi amener à des conflits au sein de la famille. Il est alors difficile de mettre un nom sur l’état qui caractérise l’adolescent, est-ce un changement d’humeur ou est-ce plus sérieux ?

Dépression

La dépression chez les jeunes ne se manifeste pas que par une mauvaise humeur

Chez les jeunes, elle prend des formes très différentes de celle ressentie par les adultes. L’irritabilité est très souvent l’humeur qui domine, les douleurs diverses et variées sont également présentes. Une baisse d’estime en soi les rend aussi vulnérables aux critiques, à l’échec. Les adolescents qui sont face à la dépression s’écartent du cocon familial pour se réfugier auprès de personnes parfois peu recommandables, une porte ouverte à l’alcool, la drogue, aux pensées suicidaire. Ce genre de comportement doit être pris très au sérieux, ce sont bien souvent des appels à l’aide. Des psychologues de l’université de Bâle ainsi que des scientifiques de l’université de Ruhr à Bochum mettent en avant que la dépression peut s’accompagner de troubles digestifs mêlés à une souffrance physique.

Non, la dépression n’est pas réservée aux adultes

Les résultats de l’enquête ont été publiés dans Plos One, elle a été menée auprès de plus de 6433 adolescents américains âgés de 13 à 18 ans. Les conclusions ont montré que les jeunes enclin à la dépression sont plus exposés aux troubles digestifs, à des maladies de peau associées à l’anxiété. Un lien a également été établi entre l’épilepsie et les troubles alimentaires antérieurs. Toutes ces découvertes pourraient permettre de mieux comprendre l’origine de plusieurs pathologies, d’adapter les traitements en adéquation avec les maladies. Il ne faut pas confondre dépression avec une déprime passagère. A long terme, il faut que l’adolescent retrouve la confiance en soi, la place de la famille dans la prise en charge reste essentielle.

Dépression, Pixabay – PublicDomainPictures

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *