Accueil / Actualités / Dépression : le Smartphone est un bon indicateur

Dépression : le Smartphone est un bon indicateur

La dépression peut être identifiée chez les utilisateurs de Smartphones. Les mobiles sont devenus un ustensile indispensable pour de nombreux consommateurs et cela se traduit par une certaine addiction.

Smartphone
Smartphone / Crédit Photo : Pixabay – StockSnap

Le Smartphone est devenu l’objet le plus utilisé dans le quotidien d’un bon nombre de personnes. Dans le dernier Terminator, le réalisateur illustre parfaitement la société d’aujourd’hui, car les personnes ne peuvent plus se passer de ce mobile. Dans le domaine de la santé, cela peut avoir des répercussions sur le mental. Une étude américaine a donc montré qu’il était possible de les lier à la dépression. Mais, il est important de prendre un certain recul avec les conclusions de l’étude, car seuls 40 utilisateurs ont participé.

Plus l’utilisation est élevée, plus l’utilisateur a des risques d’être dépressif

De ce fait, l’échantillon est trop petit pour en faire une généralité, mais les chercheurs américains montrent que l’absence du Smartphone peut être une source d’angoisse et donc de dépression. À travers leurs travaux, ils ont pu constater qu’une utilisation moyenne de 68 minutes pouvait être liée à un état dépressif. Ces personnes avaient tendance à être davantage déprimées que celles qui utilisaient moins de temps leur Smartphone. Publiée le 15 juillet dans le journal Medical Internet Research, l’étude montre que plus le temps est important, plus le risque d’être déprimé est présent.

Une précision de 86.5 % pour identifier la dépression avec un Smartphone

Un réel essor a été observé sur le marché du Smartphone et cela à cause de l’augmentation des puissances et des possibilités. De ce fait, le mobile est utilisé pour toutes les tâches et le fait de téléphoner est même relayée très bas dans l’échelle des interactions. Aujourd’hui, le Smartphone est une console de jeux, un lecteur de musique ou de vidéo, une télécommande… Par conséquent, en examinant le rapport d’une personne avec son Smartphone, il serait tout de même possible d’identifier les symptômes de la dépression avec une précision de 86.5 %.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Chauve-souris enragée dans la Drôme : les conseils sanitaires émanant de la préfecture

Les chauves-souris sont des animaux insectivores très utiles et légalement protégées. La découverte d’un de …

Réagissez !