Dépression : une thérapie moins onéreuse pour en venir à bout

La dépression touche plus de 350.000 personnes à travers le monde, seulement 25% d’entre eux reçoivent des soins qualitatifs. L’Organisation mondiale de la Santé estime que cette maladie pourrait être à la deuxième place des pathologies qui ont le plus besoin d’investissements financiers d’ici 2020. D’où l’importance de mettre en place des méthodes moins coûteuses tout en étant très efficaces. Une équipe de l’université d’Exter au Royaume-Uni propose une alternative, l’activation comportementale. Les résultats de ces essais ont été publiés dans la revue The Lancet.

La dépression

Soigner la dépression avec une économie de 20%

L’activation comportementale est bien moins connue que la TCC (thérapie cognito-comportemental qui modifie la façon de penser le monde). Elle aide le patient atteint de dépression à changer ses réactions, il est invité à vivre des situations positives, les provoquer tout en faisant face aux difficultés les plus complexes. Cette méthode que met en place le thérapeute à un coût bien moins élevé que la TCC, 1164 euros pour une thérapie comportementale contre 1476 euros pour une TCC, une économie de l’ordre de 20%. Une autre chose tout aussi importante, du fait du manque de professionnels de santé, les personnes moins formées peuvent pratiquer l’activation comportementale.

Un recul des symptômes avec cette nouvelle thérapie

Au Royaume-Uni, un patient sur dix souffre de dépression, plus d’un an d’attente est souvent nécessaire pour bénéficier d’une TCC. Les scientifiques pour mettre au point cette expérience ont recruté 440 adultes, certains ont été soumis à 20 séances d’activation comportementale. Les autres ont reçu la méthode TCC. Au bout d’un an de traitement, les deux méthodes se sont révélées être d’efficacité similaire. Deux personnes sur trois ont avoué avoir constaté un recul des symptômes. Rappelons que l’assurance maladie prend en charge à 100% les soins si au moins trois épisodes dépressifs sont décelés, dans ce cas précis, elle est reconnue comme étant une affection de longue durée.

La dépression, Pixabay – BrookLorin

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *