Accueil / Actualités / Deux tiers des enfants sont allaités à la naissance actuellement en France

Deux tiers des enfants sont allaités à la naissance actuellement en France

Ce sont les dernières constatations qui viennent d’être mises en évidence par l’enquête de la DRESS, deux nouveau-nés sur trois sont allaités à la naissance et seulement un enfant sur cinq l’est jusqu’à six mois.

Un allaitement conseillé jusqu’à l’âge de 6 mois

Les scientifiques en charge de cette étude ont observé l’alimentation des bébés âgés de 8 jours, 9 mois et à 2 ans, plus de 66% des nouveau-nés étaient allaités à la naissance en 2013, 40% à 11 semaines, 30% à 4 mois et 18,6% à 6 mois. L’Organisation mondiale de la Santé, recommande pourtant que l’allaitement jusqu’à l’âge de six mois soit conseillé pour le développement de l’enfant.

Pourquoi observe-t-on une diminution de l’allaitement dans notre pays jusqu’aux six mois de l’enfant ?

Il semblerait que la reprise de l’activité professionnelle de la mère en soit une cause essentielle, un plus long congé de maternité pourrait-il favoriser l’allaitement en France ? Selon les résultats de la DRESS, à partir du troisième enfant, l’allaitement pour cet enfant serait plus important que pour les deux premiers, le congé maternité plus long ou la prise d’un congé parental serait la conséquence de ce changement observé.

Notons que, dans les pays scandinaves, l’allaitement à la naissance représente plus de 95%, mais il ne faut pas que ce pourcentage culpabilise les femmes qui allaitent moins ou pas. De nombreuses études ont démontré que l’allaitement était fondamental pour le nourrisson, il le protégerait contre les infections ORL, respiratoires et gastro-intestinales, des propos spécifiés dans une enquête nationale périnatale de 2010.

L’allaitement ne serait que bénéfique pour l’enfant

La mère aussi pourrait en tirer un certain profit personnel et médical, les moments où l’enfant allaitent restent des instants uniques. Le rapprochement entre la mère, l’enfant est très particulier et d’un point de vue médical, il serait un facteur protecteur contre le cancer du sein qui se déclare en période pré ménopause, mais également une protection contre l’ostéoporose. La DRESS, qui a rédigé cette étude, tient à rappeler que même si l’allaitement est conseillé, on n’est pas une mauvaise mère si on n’allaite pas.

Il existe bien des paramètres qui empêchent l’allaitement, professionnel, personnel, psychologique. Il résulte également dans cette enquête que ce sont les femmes de plus de trente ans et de surcroît diplômées qui sont les plus susceptibles de pratiquer l’allaitement.

Allaitement, Pixabay – AdinaVoicu

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Squelette

Ostéoporose : sous-diagnostiquée, celle maladie est dangereuse

En Europe, l’ostéoporose touche près de 21 millions de femmes de plus de 50 ans …

Réagissez !