Accueil / Actualités / Diabète et autisme : un lien potentiel au cours de la grossesse

Diabète et autisme : un lien potentiel au cours de la grossesse

Le diabète et l’autisme auraient un lien avéré au cours de la grossesse. Cette maladie entraînerait ainsi l’apparition de troubles autistiques.

Grossesse
Grossesse

Le diabète au cours de la grossesse peut survenir même si la mère n’a pas été concernée par cette maladie auparavant. Il s’agit du diabète gestationnel qui entraîne une intolérance au glucose et qui survient entre la 24 et la 28e semaine d’aménorrhée. Généralement, il peut être révélateur d’un problème non connu, mais il peut également apparaître juste au cours de la grossesse. Des Américains se sont donc penchés sur cette maladie pour tenter de savoir s’il pouvait y avoir un lien avec les troubles autistiques.

Un développement de l’autisme favorisé par le diabète

Les femmes qui souffrent d’un diabète gestationnel doivent faire preuve d’une grande rigueur et consulter au plus vite un médecin. Cette maladie est susceptible d’avoir des répercussions nocives sur l’organisme de l’enfant et elle favoriserait également l’apparition de l’autisme. Kaiser Permamente aux États-Unis a pu constater que le diagnostic était avéré chez plusieurs bébés sur le sol américain. Ces derniers ont développé des troubles autistiques alors que la maman avait été touchée par un diabète gestationnel. Pour cela, les scientifiques ont épluché près de 322 000 dossiers d’enfants dont les origines ethniques étaient différentes.

Identifier l’autisme dès que le diabète gestationnel est observé

Pendant 5 ans, ils ont pu suivre l’évolution des enfants et les statistiques référencées sont surprenantes. En effet, lorsque la mère avait développé un diabète gestationnel avant la 26e semaine, le risque de l’apparition des symptômes de l’autisme était augmenté de 63 % par rapport aux enfants dont la mère n’avait pas été concernée par cette intolérance au glucose. Ce lien demanderait davantage de travaux pour savoir si le diabète a une réelle incidence sur ces troubles qui affectent les fonctions cérébrales. Dans tous les cas, ils estiment que le lien est réel et cela permettrait de dépister de manière précoce l’autisme chez un enfant.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Bourdon

Les bourdons directement menacés d’extinction par un pesticide néonicotinoïde aux propriétés neurotoxiques

Si le déclin indéniable des insectes pollinisateurs est amorcé, ce sont les bourdons qui suscitent …

Réagissez !