Diabète : la conduite est un risque souvent sous-estimé

Le diabète est une maladie problématique et certains désagréments ne sont parfois pas connus. C’est le cas par exemple de la conduite, car nombreux sont les automobilistes qui piquent du nez derrière leur volant.

Les personnes souffrant de diabète doivent réaliser quelques gestes assez simples si elles souhaitent conduire dans les meilleures conditions. Ce comportement est primordial, car il permet de conserver son autonomie tout en préservant sa sécurité et celle des piétons, des cyclistes, des autres conducteurs… Ces informations sont relayées dans le cadre d’une étude réalisée par l’Institut BVA pour le compte de Prévention Routière. Les résultats assez alarmants montrent qu’un conducteur sur 4 qui souffre de diabète a déjà ressenti un problème lié à cette hypoglycémie.

Le diabète demande d’être précautionneux pendant la conduite

De ce fait, les conducteurs peuvent être victimes alors qu’ils sont au volant d’une perte d’attention, de vertiges ou encore de palpitations et des tremblements. La situation est problématique notamment parce que moins d’un automobiliste sur deux est au courant des risques liés à la conduite. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de s’arrêter dès qu’un doute subsiste notamment pour réaliser un contrôle glycémique. Il est indispensable d’intervenir en mangeant du sucre, il faut donc posséder à portée de main des friandises, une boisson…

40 % des personnes atteintes par le diabète doivent s’informer davantage

Si les symptômes persistent, il est indispensable de ne pas continuer la conduite. Dans tous les cas, il est conseillé pour les diabétiques de réaliser avant de prendre la voiture d’un contrôle de la glycémie. Ces conseils sont relayés dans le cadre de la journée mondiale du diabète, car près de 40% manquent d’informations sur les désagréments causés par le diabète au niveau de la conduite. De ce fait, seulement 59 % des automobilistes prennent des précautions avant de prendre la route.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Un seul commentaire

  1. Les diabétiques, dont je fais partie , devraient tous connaitre ce qui peut se passer au volant .
    S’ils ne reçoivent pas l’info de leurs soignants ( mais ça tient aussi de la logique ) ils peuvent s’adresser à des associations de patients, qui existent sur tout le territoire Français, avec qui ils pourront échanger sur les bonnes pratiques, sans diaboliser et se prendre en mains de façons correctes . Ce, quel que soit le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *