Accueil / Actualités / Djokhar Tsarnaev : condamné à mort, il s’adresse aux victimes

Djokhar Tsarnaev : condamné à mort, il s’adresse aux victimes

Djokhar Tsarnaev a été condamné à mort et la justice a confirmé la décision. Le coauteur de l’attentat de Boston s’est exprimé et il a adressé quelques mots aux victimes et aux familles de celles-ci.

Djokhar Tsarnaev
Djokhar Tsarnaev / Crédit Photo : Capture YouTube euronews

Difficile d’oublier les attentats de Boston qui ont fait plusieurs victimes dont un petit garçon. Djokhar Tsarnaev a pris la parole et il a reconnu avoir été le coauteur de ce drame. Durant cette dernière audience, l’émotion était palpable, car il a parlé pour la première fois en public et il s’est adressé aux familles des victimes décédées ainsi qu’aux survivants. Le frère de Tamarlan a souhaité présenter des excuses, mais ses paroles n’ont pas réellement convaincu l’ensemble des personnes présentes.

Les réactions après les excuses de Djokhar Tsarnaev

L’un des survivants, Henry Borgard a révélé après l’audience qui a permis à un juge américain de confirmer la sentence que les paroles de Djokhar Tsarnaev étaient suffisantes. Cet homme a encore foi en l’humanité et il espère de tout cœur que les propos étaient sincères. A contrario, une autre personne qui a réussi à survivre aux attentats de Boston, Lynn Julian n’a pas été convaincue, car elle a trouvé qu’il n’y avait pas de remords dans les paroles qu’il a prononcées.

Toutefois, l’affaire de Djokhar Tsarnaev n’est pas véritablement terminée notamment si le jeune homme de 21 ans bénéficie de son appel.

La condamnation à mort peut faire l’objet d’un appel

Dans ce cas de figure, la condamnation à mort ferait l’objet automatique d’une nouvelle étude et ce dossier pourrait ainsi traîner pendant une décennie. Il faut savoir que ces attentats ont fait trois morts et il y a également eu 264 blessés à cause de deux bombes déposées par les deux frères alors que le marathon passait devant les immeubles de Boston. Au vu des blessures occasionnées, 17 ont été contraintes de subir une amputation. Djokhar Tsarnaev a tenu lors de sa prise de parole à saluer les survivants et leur courage.

Il regrette tout le mal qu’il a pu causer, mais ses paroles ne ramèneront malheureusement pas les êtres perdus et n’effaceront pas les douleurs occasionnées.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !